Malgré les accusations de blanchiment de fraude fiscale et de corruption qui pèsent sur le couple de Levallois, l’ancien chef de l’Etat les aurait conviés au Cap Nègre, cet été.

Dépossédés de leurs villas, les Balkany n’ont-ils eu d’autres choix que de se faire inviter en vacances chez Nicolas Sarkozy ? En effet, d’après Libération, Patrick et Isabelle Balkany ont été invités, cet été, par l’ancien chef de l’Etat à venir prendre du bon temps dans sa résidence de vacances du Cap Nègre.

Accusé de blanchiment de fraude fiscale, de corruption et blanchiment de corruption, le couple de Levallois-Perret s'est récemment vu saisir une villa au Maroc. Il s'agit de leur troisième villa saisie, après celle de Giverny (Haute-Normandie) et celle de Saint-Martin (dans les Antilles). Les magistrats ont justifié la saisie afin que le riad marocain ne puisse être revendu au cours de l’enquête, et ainsi faciliter un transfert de propriété. Pourtant, le couple nie être propriétaire de la villa. D’après Libération, plusieurs montages financiers complexes empêchent d’identifier clairement le propriétaire du riad.

Le nom de Nicolas Sarkozy revient dans l'enquête

Toutefois, une conversation entre Isabelle Balkany et une amie, enregistrée lors des écoutes téléphoniques dont le couple a fait l’objet, contredirait leur version. "Viens au moins une semaine à Marrakech, j’ai les enfants. Tu me dis quand tu arrives et y’a pas de soucis". Son amie lui répond alors : "OK chérie, mais ça commence à devenir un peu honteux, quand même, de venir systématiquement" ; "Honteux de quoi ? Arrête…" ; "De venir chez toi".

Publicité
Les enquêteurs ont tout de même réussi à identifier un nom derrière les montages financiers : Jean-Pierre Aubry. Le nom de Sarkozy revient également dans l’enquête. Arnaud Claude, un ancien associé du patron des Républicains, aurait ainsi accompagné Jean-Pierre Aubry à Genève. Il y aurait perçu 200 000 dollars d’une société écran sur un compte de Singapour. Il est aussi soupçonné d’avoir aidé Jean-Pierre Aubry à élaborer les montages financiers. Depuis, il a également été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.

En vidéo sur le même thème - Isabelle Balkany reconnaît pour la première fois une fraude fiscale

Publicité
Publicité