Le président des Républicains qui ne tient plus le même discours que par le passé au sujet du président russe. La preuve avec un petit retour en arrière sur ses déclarations de 2006. 

"Quand je pense que ceux qui me reprochent de rencontrer Bush sont ceux qui serrent la pogne de Poutine, ça me fait doucement rigoler". Qui a prononcé cette phrase ? Voici la devinette du Canard enchaîné cette semaine.

Il s’agit d’une déclaration de Nicolas Sarkozy du 24 septembre 2006 dans le JDD. A l’époque, l’actuel président des Républicains était président de l’UMP et ministre de l’Intérieur de Chirac. Ce dernier avait vivement critiqué sa rencontre avec le président américain George Bush. Le ministre avait alors répondu aux accusations dans le JDD.

Neuf ans plus tard, la position de Nicolas Sarkozy vis-à-vis de Poutine a bien changé, comme le remarque le Canard enchaîné. En effet, le président des Républicains a rencontré jeudi dernier le président russe à Moscou.

Une rencontre moquée par la gauche

Publicité
Le journal satirique publie également la réaction de François Hollande devant ses proches suite à cette visite : "Je savais bien qu’il irait un jour ou l’autre à Moscou, et c’est son droit de vouloir se faire mousser. Mais de là à se livrer à une opération de communication en faveur de Poutine ! (…) Espérons qu’il ne s’est pas fait payer pour ça". Le président de la République ainsi que toute la gauche accusent l’ex-président de mener une diplomatie parallèle.

Vidéo sur le même thème - Le Guen: "Sarkozy a fait un cadeau à Poutine" 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité