Son mari vient d'être nommé au ministère de la Transition écologique, alors qu'il avait jusque-là refusé toutes les propositions des précédents présidents. 

Depuis mercredi, elle est femme de ministre. Le mari de Florence Hulot vient en effet d'être nommé au ministère de la Transition écologique et solidaire, à la place de Ségolène Royal. 

C'est en janvier 1996 que la fille de Jean-Jacques Lasserre, sénateur UDI des Pyrénées-Atlantiques, a rencontré Nicolas Hulot. "Ce qui m’a plu chez lui, ce n’est pas tant son côté baroudeur et ses expéditions aux quatre coins de la planète, qui finalement m’impressionnaient relativement peu, mais plus certainement sa grande sensibilité à la nature", racontait-elle en 2016 au magazine VSD.

Le couple s'est marié le 5 octobre 2002 dans le Vaucluse et a eu deux enfants, Nelson et Titouan.

A lire aussi - Ségolène Royal : découvrez ce que l'ancien ministre veut faire maintenant

"Alors j'ai préféré retourner dans l'ombre"

Après la Corse, le couple s'est installé en Bretagne, à Saint-Lunaire. Tandis que son mari poursuivait ses enga­ge­ments écolo­giques, notam­ment via sa fonda­tion Nico­las-Hulot pour la nature, Florence Hulot s'engageait en poli­tique, bien avant son mari.

En 2008, elle est devenue adjointe char­gée de l’en­vi­ron­ne­ment et du déve­lop­pe­ment durable de sa ville. "Ça a été très diffi­cile parce que du jour au lende­main vous devez gérer une pres­sion énorme. Comme j’étais Mme Hulot, j’ai été le récep­tacle de requêtes, de reven­di­ca­tions, d’injonc­tions, d’at­taques aussi, parfois violentes (...) Alors, j’ai préféré retour­ner dans l’ombre." Après quelques mois, elle est donc redevenue "simple" conseillère municipale de sa vie.

Publicité
Plusieurs médias ont annoncé que l'ancienne vice-cham­pionne de France de slalom géant avait été investie candidate "La République en marche" dans la 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques en vue des élections législatives. Mais il s'agit en fait d'un homonyme.

Vidéo sur le même thème : La bio express de Nicolas Hulot, nouveau ministre de l'Ecologie