Selon la journaliste politique Nathalie Schuck, le ministre de l’Education nationale ne s’entendrait plus du tout avec le Premier ministre. Elle pourrait mettre une menace à exécution.

Najat Vallaud-Belkacem, candidate à la primaire de la gauche ? Selon la journaliste politique du Parisien, Nathalie Schuck, cette éventualité pourrait devenir réalité si François Hollande ne se représente pas.

Dans un récent billet pour France Inter, la journaliste explique que le ministre de l’Education nationale serait en froid avec Manuel Valls. "Ses relations avec le Premier ministre se sont tendues, raconte Nathalie Schuck. Elle n’avait pas apprécié de se faire chapitrer comme une petite fille lors d’une réunion à Matignon."

A lire aussi - Najat Vallaud-Belkacem : "L’enseignement de l’arabe pourra se faire dès le CP"

"Najat, c’est la petite souris que personne ne voit venir"

Publicité
Du coup, si François Hollande ne se représente pas, elle n’hésiterait pas à franchir le pas et à sa présenter à la primaire de la gauche. "Najat, c’est la petite souris que personne ne voit venir, ils sont dans le mépris des femmes. Elle est jeune (38 ans), elle est beur et elle a de bons sondages", soutient la journaliste.

Toujours selon celle-ci, Najat Vallaud-Belkacem ne voudrait pas pour la primaire laisser le champ libre à Manuel Valls, Arnaud Montebourg ni Benoît Hamon.

Vidéo sur le même thème : Primaire à gauche : un scrutin les 22 et 29 janvier