Le ministre de l’Education a déclaré ce mardi sur "BFMtv/RMC" que les écoliers pourront apprendre l’arabe à partir du CP "dès qu’on aura les moyens pour le faire".

Une petite phrase qui commence à agiter les réseaux sociaux… Invitée ce mardi matin sur BFMtv/RMC, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré que l’enseignement de l’arabe se fera à partir du CP, "dès qu’on aura les moyens pour le faire".

A lire aussi – Najat Vallaud-Belkacem veut créer des postes d’AESH… mais crée la polémique

Le ministre a tout d’abord indiqué que la France était "à la traîne" sur l’enseignement des langues étrangères à l’école. "On est mauvais dans les classements en terme de maîtrise par nos jeunes des langues vivantes étrangères", a concédé Najat Vallaud-Belkacem.

Des enseignants venus de l’étranger

Pour répondre à cela, l’apprentissage des langues étrangères se fera plus tôt. "C’est ce qui nous conduit pour la rentrée prochaine à faire commencer la langue vivante 1 dès la classe de CP et la langue vivante 2 dès la classe de 5e ; auparavant il fallait attendre un an de plus à chaque fois", a indiqué le ministre.

Najat Vallaud-Belkacem a ensuite fait valoir "la diversité des langues étrangères" qui seront étudiées par les élèves. "L’enseignement de l’arabe pourra se faire à partir du CP, dès qu’on aura les moyens pour le faire", a-t-elle ensuite ajouté. Pour enseigner l’arabe, des intervenants étrangers seront sollicités et contrôlés par l’Education nationale, assure le ministre, pour qui "l’arabe n’est pas une langue rare".

Les salaires des professeurs revus à la hausse

Publicité
Dans le même temps, le ministre de l’Education nationale a indiqué que les salaires des professeurs allaient être revus à la hausse, pour un coût total estimé à 1 milliard d’euros par an. Par exemple, pour leur première année, les professeurs gagneront d'ici 2020, 1 400 euros bruts de plus par an. Un professeur des écoles qui exerce depuis dix ans en éducation prioritaire et devient directeur d'école pourra gagner en fin de carrière 1 000 euros de plus par mois qu'actuellement.

Vidéo sur le même thème : Le malaise de Najat Vallaud-Belkacem devant un "musulman normal" qui refuse de condamner clairement l'EI

Publicité