La ministre de l’Education nationale n’a pas hésité à utiliser ce terme peu flatteur pour qualifier la présidente du Front national, dimanche soir.

Une comparaison qui n’a sans doute pas plu à Marine Le Pen. Dimanche soir, Najat Vallaud-Belkacem l’a en effet qualifiée de "harpie". La ministre de l’Education nationale reprenait alors un terme employé par la présidente du Front national elle-même pour évoquer les Femen.

Vendredi, en marge du défilé organisé traditionnellement par le FN le 1er mai, des Femen ont notamment tenté de gâcher le rassemblement en s’exhibant du haut d’un balcon seins nus et avec le message "Heil Le Pen" écrit sur leur buste, avant d’être interpellées par le service de sécurité du parti d’extrême droite. "Nous avons été victimes d’une agression inadmissible, par deux fois lors de ce 1er mai, de la part de ces harpies obscènes", avait ensuite déclaré Marine Le Pen sur Europe 1.

"On pourrait lui renvoyer le compliment"

Une sortie que Najat Vallaud-Belkacem a ensuite commentée sur France 3. "On pourrait lui renvoyer le compliment", a en effet lâché la ministre. "De harpie en tout cas, car vous savez quand elle utilise des mots d’une violence exceptionnelle parfois, y compris d’ailleurs pour s’en prendre à moi, pour s’en prendre à d’autres membres du gouvernement, Marine Le Pen ne fait pas dans la mesure. C’est un constat qu’on peut partager", a-t-elle ensuite souligné.

Publicité
Et si Marine Le Pen n’a pas (encore) commenté les déclarations de Najat Vallaud-Belkacem, Florian Philippot s’en est chargé. Sur Twitter, le vice-président du FN a écrit : "Avec Najat Vallaud-Belkacem et ses insultes de cour d’école, on en la preuve (que) l’effondrement général est une réalité".

En vidéo sur le même thème : Les Femen évacuées violemment par les services d'ordre du FN 

mots-clés : Marine le pen
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité