Alors que Nadine Morano a été exclue des listes Les Républicains pour les prochaines élections régionales, Nicolas Sarkozy doit-il craindre sa vengeance ? Oui, si l’on en croit son entourage.  Explications.

Mercredi, la Commission nationale d’investiture (CNI) des Républicains a décidé d’exclure Nadine Morano des listes du parti pour les prochaines élections régionales. Une décision suite aux propos tenus par l’eurodéputée au sujet de la "France, pays de race blanche" et que Nicolas Sarkozy a saluée. "Mieux vaut une crise passagère et investir à long terme", aurait-il estimé auprès de ses proches, rapporte Le Figaro.

Les fidèles de Sarkozy redoutent un "grand déballage"Mais si le patron du parti d’opposition semble penser que la situation va se tasser avec le temps, certains ténors des Républicains ne partagent pas son avis, au contraire. Certains pensent en effet que Nadine Morano dispose d’un fort pouvoir de nuisance. "Les fidèles de l’ex-président redoutent maintenant un grand déballage", souligne Le Parisien.

Publicité
Et alors que l’eurodéputée a annoncé qu’elle allait prochainement sortir un livre coécrit avec sa fameuse "amie noire", des fidèles de Nicolas Sarkozy craindraient même qu’elle s’en serve comme d’un brûlot contre l’ex-locataire de l’Elysée. "Nadine, c’est sa Valérie Trierweiler à lui", aurait lâché l’un d’entre eux. "C’est comme un amour déçu. Comme elle n’a aucun surmoi, elle peut dire n’importe quoi, partir en vrille", aurait-il ajouté à propos de celle qui comptait il y quelques jours encore parmi les plus fidèles lieutenants de Nicolas Sarkozy. Outre le grand déballage auquel elle pourrait se livrer, Nadine Morano pourrait également abandonner sa famille politique et accepter l’offre de Nicolas Dupont-Aignan de rejoindre son parti, Debout la France.  Ce qui lui ferait alors un autre point commun avec l’ex-compagne de François Hollande, laquelle s’est récemment dite "intéressée" par les idées de Jean-Luc Mélenchon.

 

Vidéo sur le même thème - Exclue des listes pour les régionales, Nadine Morano ne regrette rien

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité