La ministre du Travail s'est justifiée sur son expérience professionnelle lors d’une interview accordée ce jeudi à Europe 1.

Invitée au micro d’Europe 1 ce jeudi matin, Myriam El Khomri, la nouvelle ministre du Travail, s'est justifiée face à Jean-Pierre Elkabbach. En cause : le journaliste a souligné son prétendu manque d’expérience. "Vous savez ce qu'on dit : 'Myriam El Khomri, elle a aucune expérience de l'entreprise'. C'est vrai ?", a-t-il questionné.

A lire aussi - Myriam El Khomri : l'ascension fulgurante de la nouvelle ministre du Travail

La réponse de la ministre ne s’est pas fait attendre. "Écoutez, je remarque que c'est rare qu'on fasse ces procès aux hommes", a-t-elle d'abord souligné, avant d'ajouter "mais si vous voulez que je déroule mon CV : j'ai commencé à travailler à l'âge de 17 ans avec mon père dans un magasin de reprographie où j'ai travaillé à temps partiel, j'ai été hôtesse d'accueil, j'ai été vendeuse de maillots, j'ai fait des travaux agricoles..." Visiblement agacée, la ministre a conclu : "Voilà, je connais le monde de l'entreprise, j'y ai travaillé." Jean-Pierre Elkabbach, visiblement satisfait de la réponse, s'est ensuite exclamé : "Eh bien c'est ça, ce qu'il fallait dire !".

"Vous dites 'je suis Marocaine' par mon père, ça donne quel trait de caractère ?"

Depuis sa nomination au gouvernement, Myriam El Khomri essuie des reproches sur son parcours. Dans une interview accordée au Parisien, Marine Le Pen avait critiqué la ministre, affirmant que "ses déclarations ou son CV ne brille pas par la compétence". La présidente du Front national avait ensuite laissé entendre que la ministre avait été nommée "parce qu’elle est issue de la diversité".

Publicité
Olivier Mazerolle, journaliste à RTL, avait également débuté son interview sur des questions portant sur les origines de la ministre peu après sa nomination. "Benjamine du gouvernement, 37 ans, vous dites 'je suis Marocaine' par mon père, ça donne quel trait de caractère ? Et Bretonne par votre mère, quel trait de caractère ?", avait-il interrogé. Agacée, la ministre avait quand même joué le jeu en répondant "chaleureuse" et "tenace". Les internautes, eux, avaient vivement critiqué le journaliste, et certains l’avaient même accusé de "racisme".

En vidéo sur le même thème - Myriam El Khomri dit tirer "sa légitimité du terrain"