La nouvelle ministre du Travail serait dans les petits souliers du président de la République et de son Premier ministre. A tel point que certains voient déjà en elle leur "nouvelle chouchoute".

A seulement 37 ans et malgré une certaine inexpérience dans le domaine, Myriam El Khomri vient d’hériter du poste de ministre du Travail. Une nomination qui serait notamment due à ses très bonnes relations avec François Hollande.

Un nouveau visage issu de la diversitéTous les deux auraient eu le temps d’échanger pour la première fois lors d’un déjeuner organisé par l’ancien maire du 18e arrondissement de Paris, dans un restaurant de la capitale l’été dernier, croit savoir Le Point. "François Hollande s’est manifestement souvenu d’elle", écrit même le magazine qui cite un invité présent à ce repas. Perçue comme "souriante et chaleureuse", la diplômée en droit a ensuite été nommée secrétaire d’Etat à la Ville avant de prendre la succession de François Rebsamen au ministère du Travail. Le gouvernement a ainsi accueilli un nouveau visage, frais et issu de la diversité. Un beau "coup médiatique"qui va dans le sens du "renouvellement générationnel" voulu par Manuel Valls, souligne Europe 1.

Va-t-elle détrôner Najat Vallaud-Belkacem ?Cette arrivée n’est pas sans rappeler celle de Najat Vallaud-Belkacem en 2014. Trentenaire et elle aussi issue de la diversité, la Lyonnaise avait été nommée numéro quatre du gouvernement. Et depuis, ses "chefs" n’ont jamais tari d’éloges à son égard. A tel point que, jusqu’à présent, c’était elle que l’on surnommait la "chouchoute" de l’exécutif. Manuel Valls l’a même émue aux larmes alors qu’il vantait ses qualités en public (cf. vidéo ci-dessous). Myriam El Khomri serait-elle en passe de détrôner Najat Vallaud-Belkacem ?

A lire aussi – Najat Vallaud-Belkacem ou l’art de gravir les échelons

Publicité
Elle semble en tout cas en prendre le chemin. Car en plus des qualités que lui trouve d’ores et déjà l’exécutif, ce dernier n’hésite pas à prendre sa défense. Ainsi, à l’opposition qui pointait le manque d’expérience de la ministre, l’entourage du Premier ministre a rétorqué qu’il est "plus facile de faire les réformes avec quelqu’un qui a un regard nouveau", rapporte la radio sur son site.

En vidéo sur le même thème : Najat Vallaud-Belkacem émue aux larmes par Manuel Valls