Alors qu’elle venait soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet dans sa bataille pour Paris en 2014, Bernadette Chirac a tenu mardi des propos qui ont quelque peu gêné la candidate UMP.  Plus de détails.

©AFP

Un hommage dérangeant. Quand Bernadette Chirac aime, elle le dit. Et si l’ancienne Première dame n’est jamais à court de compliments sur Nicolas Sarkozy, elle n’en oublie pas non plus ses "amis". Mardi, alors qu’elle était venue soutenir Nathalie Kosciusko-Morizet, elle a en effet fait l’éloge des époux Tibéri. "Tout ce que j'ai appris de la politique de terrain, c'est Xavière Tiberi qui me l'a appris. C'était une militante exceptionnelle", a ainsi déclaré l’ex-locataire de l’Elysée. Et alors que le fils Tibéri se présente dans le 5e arrondissement contre l’avis de l’ancienne ministre et de l’UMP, ces propos n’ont pas manqué de créer un malaise et d’attiser la curiosité des journalistes présents à ce moment-là. Tandis que l’un d’eux demandait à Bernadette Chirac s’il fallait donner aux Tibéri plus de place dans la campagne, NKM a même été contrainte de le couper. "Arrêtez d'essayer de piéger Mme Chirac ! Ça se voit un peu gros là", lui a lâché la candidate visiblement gênée.

Peu dérangée par le pavé dans la mare qu’elle venait de jeter, l’épouse de Jacques Chirac a ensuite poursuivi en évoquant la douce époque où elle "partait à l’assaut" de Paris avec Xavière Tibéri et comment cette dernière réussissait toujours à avoir "un mot pour chacun".

Publicité
Il y a du "Chirac en NKM"Mais si ces propos ont quelque peu embarrassé NKM, celle-ci a toutefois pu se consoler avec le soutien sans faille qui lui a également témoigné Bernadette Chirac. Estimant qu’il y avait en elle quelque de son époux, elle a décrit la candidate UMP comme étant une femme ayant "une tête très bien faite, une volonté déterminée que les gens doivent sentir". Elle est "très sérieuse, rien n'est laissé au hasard, elle a une excellente mémoire et elle est sympathique aux habitants", a-t-elle-même ajouté, convaincue que c’est elle qui  va l’emporter en mars prochain.

Vidéo : Bernadette Chirac soutient NKM