Le parti communiste a annoncé jeudi qu’il avait décidé de retirer le logo du Front de Gauche des outils de campagne de la candidate PS à la mairie de Paris, Anne Hidalgo. Un geste qui pourrait bien apaiser les relations entre le parti de Jean-Luc Mélenchon et les communistes.

©Capture Ecran / Twitter Anne Hidalgo

Cela va peut-être calmer le jeu entre Jean-Luc Mélenchon et les communistes. Le président du Parti de Gauche (PG) et les membres du PCF sont en froid depuis que ces derniers ont utilisé le logo du Front de Gauche. Certes réunis au sein du Front de Gauche (FG), ceux-ci font en effet campagne séparément pour la course à la mairie de Paris aux prochaines municipales.  Le PCF s’est allié à Anne Hidalgo, la candidate PS,  tandis que le Parti de Gauche a choisi de présenter sa propre candidate, Danielle Simonet. Et les tensions ont été récemment été ravivées lorsqu’Anne Hidalgo a dévoilé son matériel de campagne. Sur ses affiches on pouvait effectivement voir le logo du Front de Gauche. Une initiative des communistes qui n’a pas manqué d’irriter le parti de Jean-Luc Mélenchon. "Pitoyable direction du PCF de Paris qui n'ose plus s'afficher sous son seul nom, ni assumer ses choix politiques sous son propre drapeau", avait alors fustigé ce dernier sur son blog. Le PG prône en effet une autonomie radicale par rapport à la majorité au premier tour des municipales.

Publicité
"C’est un geste d’apaisement"Face à la colère de Jean-Luc Mélenchon, le PCF est finalement revenu sur ses pas et a décidé de retirer le logo du Front de Gauche des affiches et autres outils de campagne d’Anne Hidalgo. La décision de ne pas utiliser le logo est "un geste politique dans une volonté d'apaisement. On veut mettre un terme à une polémique totalement disproportionnée et éloignée des préoccupations populaires", a assuré Igor Zamichiei, le secrétaire fédéral du PCF à Paris. Le soutien de son parti à la candidate de la majorité sera donc plus discret.

Vidéo : Jean-Luc Mélenchon, un atout du Front de Gauche