Nicolas Sarkozy s’est invité lundi soir au premier meeting de campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet. Venu pour soutenir son "amie" candidate UMP à la mairie de Paris, l’ancien président a largement été ovationné par la foule. Au point d’éclipser l’ancienne ministre.

©AFP

Un soutien très remarqué. Nathalie Kosciusko-Morizet, la candidate UMP à la maire de Paris, a donné lundi soir son tout premier meeting de campagne. Un évènement attendu par l’opposition et que l’ancien président n’a visiblement pas voulu manquer. Quelques jours après que son épouse, Carla Bruni-Sarkozy s’est affichée aux côtés de l’ancienne ministre, Nicolas Sarkozy s’est à son tour déplacé pour lui témoigner son soutien. Dans le gymnase Japy (Paris, XIe arrondissement), l’ex-locataire de l’Elysée a ainsi fait une arrivée triomphale, ovationné par les quelque 2 000 militants UMP alors réunis.

La star, c’était Nicolas Sarkozy"Je suis là par amitié pour Nathalie qui a été une porte-parole courageuse, intelligente, pendant ma campagne et le moins que je puisse faire c'est de lui rendre son amitié et sa fidélité", a déclaré l'ancien président de la République, se disant "heureux de faire ce geste d'amitié pour elle". Et si Nicolas Sarkozy s’est refusé à voir dans sa venue le signe annonciateur de son retour pour la présidentielle de 2017, pour les militants réunis cela ne faisait aucun doute. Certains l’ont même accueilli comme à l’époque de ses grands meetings en vue de la présidentielle de 2012. Les applaudissements et les "Nicolas, président" lancés par la foule ont en effet duré plusieurs minutes. Au point que de nombreux observateurs ont estimé qu’il avait volé la vedette à NKM.

Publicité
"Je mesure (…) le geste d'amitié et de fidélité que tu nous adresses"Les acclamations ont finalement pris fin lorsque quelqu’un du staff de la candidate a rappelé que l’on était encore en 2014 et que l’objectif de cette soirée était d’écouter son programme. Consciente du poids que peut donner le soutien de Nicolas Sarkozy à sa candidature, celle qui brigue le siège de Bertrand Delanoë a, elle aussi, tenu à lui rendre hommage : "Je pense à toi qui nous fais l'honneur d'être parmi nous ce soir, je mesure, et je crois que nous mesurons tous, le geste d'amitié et de fidélité que tu nous adresses". Donnée perdante dans les sondages, l’ex-ministre a poursuivi en indiquant : "Je voudrais dire ici que cette amitié, qui m'est précieuse, elle est solide, c'est une force, je sais qu'elle m'accompagne dans cette campagne et je suis heureuse ce soir de la partager avec chacun d'entre vous".  

Vidéo : Nicolas Sarkozy au meeting de NKM

Publicité