Nathalie Kosciusko-Morizet a précisé ce lundi le programme de sa campagne dans la course à la mairie de Paris, lors de l’inauguration de son nouveau lieu de travail.

Natalie Kosciusko-Morizet a présenté à la presse, ce lundi après-midi, les grands axes de son projet de campagne pour les municipales de 2014. C’est dans une grande sobriété que l’ex-ministre a lancé son calendrier pour accéder à la mairie de Paris. Et la favorite des primaires UMP pour la ville lumière associe la forme au fond se voulant proche des Parisiens : la candidate privilégie les rendez-vous dans les cafés aux grands meetings.

NKM a de grandes ambitions pour Paris puisque elle compte se rendre à Londres le 13 mai, puis à Rome et New York pour rencontrer les maires de ces villes modèles. L'ancien maire de Longjumeau veut en effet faire de Paris " la pointe " en matière d’écologie et de numérique.

Un programme dévoiléL’ex-ministre de l’écologie a présenté deux grands axes autours desquels "s’articulent les idées " : "bien dans Paris " et "fier de Paris ". Elle a déjà annoncé vouloir retirer les véhicules diesel du parc automobile public de la ville. Pour autant, cette allocution ne dévoile pas l’ensemble de ses idées idées. Elle s’en défend d’ailleurs : "On ne peut pas, d'un côté, dire que le programme se construit au fur et à mesure comme je suis en train de le faire et, de l'autre, mettre sur le bureau, un an avant, un programme ou un bouquin clé en main comme si tout était fini". La députée a promis son programme définitif pour l’automne.

Une favorite outsiderBien qu’elle soit largement favorite pour ces primaires, ses opposants vont lui mener la vie dure. NKM devra répondre et mettre en difficulté Rachida Dati ou encore Pierre-Yves Bournazel car les échéances sont proches : le scrutin aura lieu du 31 Mai au 3 Juin. La question de la participation à ces primaires sera primordiale d’autant plus qu’elles se joueront en ligne.

Publicité
Pour autant, son statut de favorite pour ces primaires internes ne garantit pas une victoire au scrutin dans un an. C’est pour cela qu’elle a réaffirmé sa volonté de non-cumul des mandats en réponse à sa rivale du Parti Socialiste, Anne Hidalgo : "Paris est une passion suffisamment dévorante pour remplir mon mandat. J’ai démissionné de la mairie de Longjumeau et ne serai pas candidate s’il y a un nouveau vote à l’UMP".

La candidate se jettera corps et âme dans la bataille des municipales dès vendredi soir lors du premier débat des primaires diffusé sur France 3. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité