Depuis la publication mercredi sur Twitter de son affiche officielle de campagne, Anne Hidalgo est au coeur d'une polémique à propos des retouches apportées à celle-ci. Le logiciel de retouche Photoshop serait à l'origine du rendu graphique de l'affiche.

Anne Hidalgo a dévoilé ce mercredi sur Twitter son affiche officielle de campagne en vue des élections municipales de mars prochain. Une polémique est alors née de cette diffusion. Certains internautes soupçonnent la candidate à la mairie de Paris et son équipe d'avoir eu recours à de nombreuses retouches comme le font les publicitaires. A l'aide d'un logiciel de retouches comme Photoshop, il est facile d'améliorer le visuel d'une pancarte.

Sur les réseaux sociaux, une vague d'indignation a alors émergée. Des internautes ont surement été étonnés du rendu graphique de ce portrait. Plusieurs messages, postés sur Twitter, ont comparé des clichés pris sans aucune retouche avec celle de l'affiche de campagne. Un utilisateur du réseau social, qui a pratiqué ce même procédé, s'est amusé : "Avant, j'étais Anne Hidalgo. Mais ça, c'était avant", en référence à la campagne publicitaire des opticiens Krys.

La photo "a été très peu retravaillée"

Publicité
Le bras droit de Bertrand Delanoë, l'actuel maire de la capitale, a fait appel à l'agence graphique H5 pour réaliser son affiche. La société a affirmé, dans les colonnes du journal Le Parisien, que la photo "a été très peu retravaillée". De plus, d'après Jean-Louis Missika, co-directeur de la campagne de l'élue, "la photo s'est imposée à (eux) comme une évidence". Par ailleurs, selon le cabinet d'Anne Hidalgo, contacté par L'Express, "deux photos ont été mélangées pour obtenir la bonne couleur" de cheveux mais "rien a été fait pour la rajeunir".

Après la polémique née des affiches de campagne détournées de Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), la candidate PS va certainement devoir répondre à ces accusations.

A voir également : Hidalgo: "un anti-républicanisme très inquiétant"