Jean-François Copé, l’un des deux lieutenants de l’UMP a annoncé mercredi que le parti allait recruter des candidats pour les prochaines élections municipales par "petites annonces". Plus d’explications.

La bonne vieille méthode. En déplacement à Agen mercredi, Jean-François Copé a donné des détails sur la manière dont l’UMP envisage de recruter ses candidats  pour les élections municipales de 2014. "On me dit qu’il n’y a pas de candidats" pour constituer les listes de conseillers municipaux a d’abord déclaré le président élu mais contesté du parti avant de poursuivre : "Alors je vais demander aux secrétaires départementaux de passer des petites annonces. Dans toutes les villes, on mettre des avis de recrutement". Fort de ce plan d’attaque, l’un des deux lieutenants du parti d’opposition a lancé : "J’invite celles et ceux qui veulent exprimer leur mécontentement, leur indignation envers la politique du gouvernement à nous rejoindre". Et de promettre : "Nous allons reconquérir le cœur des Français village par village, ville par ville".

Publicité
La reconquête de l’électoratGalvanisé par son annoncé, Jean-François Copé a indiqué vouloir faire des prochaines élections municipales un véritable "coup de semonce pour François Hollande". Détaillant ce qui s’avère être une véritable reconquête de l’électorat, il a par ailleurs expliqué : "Nous allons, dans les permanences de l’UMP, à l’image de ce qui s’est fait à Agen, ouvrir nos permanences à ceux qui souffrent, qui ont été victimes d’un acte de délinquance et dont personne ne s’occupe, qui cherchent un emploi, qui cherchent un logement ou un coup de main pour le soutien scolaire de leurs enfants".Jean-François Copé a également tendu la main à Jean-Louis Borloo : "Nous discuterons avec nos amis de l’UDI". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :