A quelques mois des élections municipales, Jean-François Copé, le président de l’UMP a estimé que toutes "les conditions sont réunies" pour que son parti puisse "reconquérir le cœur des Français". Il a également écarté toute "alliance" avec le Front National.

Cap sur 2014. Invité sur le plateau de BFM TV dimanche, Jean-François Copé, le président de l’UMP s’est déclaré "très confiant" dans la "capacité" de son parti à remporter la bataille de Paris lors des prochaines élections municipales. Promettant "l’émergence d’une nouvelle génération UMP" et s’engageant à mettre "des candidats partout pour donner un nouveau souffle, pour parler emploi, générosité", il a également réaffirmé qu’il n’y aurait "pas d’alliance" entre l’UMP et le Front National. "Je n’ai jamais dit que nous aurions à coup sûr une vague bleue" en 2014, a-t-il toutefois tempéré avant d’assurer : "les conditions sont réunies pour que nous puissions reconquérir le cœur des Français". Fort de ses propos, Jean-François Copé s’est même adressé aux Français : "Je dis aux Français : si vous élisez des candidats UMP dans les mairies tenues par la gauche, nous apaiserons, nous améliorerons la vie quotidienne des Français, alors qu’elle est abîmée par la gauche au pouvoir".

Publicité
Copé détaille les engagements de l’UMPLe président de l’UMP a par ailleurs profité de son intervention sur le plateau de BFM TV pour détailler ce que son parti souhaite changer dans les communes qu’il vise. L’UMP "baissera les impôts locaux, on maîtrisera mieux la sécurité parce qu’on mettra des caméras vidéo de surveillance, des policiers municipaux", a-t-il ainsi énuméré avant d’ajouter : "ce que la gauche ne veut jamais faire". Et de poursuivre : "Nous avons lancé des appels à candidature dans toute la France » car « il y a une crise de l’engagement politique en France".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité