Lors de l'émission Tirs croisés diffusée lundi sur i>Télé Michèle Alliot-Marie a assuré qu'elle avait été "très sollicitée" en vue des élections municipales parisiennes. L'ancienne ministre de la Justice aurait donc pu prendre la place de NKM.

© AFP

Invitée de i>Télé ce lundi, Michèle Alliot-Marie a affirmé qu'on l'avait "sollicitée" pour être tête de liste UMP aux élections municipales à Paris. La candidate aux élections européennes dans le grand Sud-Ouest a cependant assuré quelques heures plus tard que Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) serait un "excellent maire" pour la capitale.

"Certains ont même émis cette idée"

Après avoir garanti qu'elle avait été "très" demandée pour les élections de mars prochain, Michèle Alliot-Marie a cité les différents endroits où elle avait été appelée : "on m'a sollicitée à Neuilly, à Montpellier, on m'a même sollicitée à Briançon, à Paris, dans des tas d'endroits". La présentatrice de l'émission Tirs croisés Laurence Ferrari s'est alors empressée de l'interpeller à propos de la capitale. L'ex-ministre des Affaires étrangères et européennes a répondu qu'au regard du texte sur le cumul des mandats, il lui semblait "plus utile" de briguer un mandat national que local.

Lorsque la journaliste a demandé à la députée si cette proposition aurait entrainé une éviction de NKM, l'intéressée a assuré que "certains ont même émis cette idée". Quelques heures plus tard  le directeur de la communication de Michèle Alliot-Marie, Florimond Olive, a affirmé :  "il s'agit d'une erreur d'interprétation. NKM est une excellente candidate, Michèle Alliot-Marie lui apporte tout son soutien". Ce dernier a aussi précisé que cette demande avait été formulée "bien évidemment avant les primaires de l'UMP", qui se sont déroulées début juin 2013.

"Bonne chance Nathalie"

Publicité
Enfin Michèle Alliot-Marie a posté lundi soir sur Twitter un message indiquant qu'il n'était "pas question de changement" de candidat à Paris. "NKM est une candidate formidable! et sera un excellent maire! Bonne Chance Nathalie", a-t-elle publié.

A voir avec Michèle Alliot-Marie : "on ne doit jamais donner d'incations à ses adversaires"