Candidat dissident de NKM à Paris pour les prochaines élections municipales, l’homme d’affaires Charles Beigbeder a récemment annoncé que s’il venait à être élu, il souhaitait être payé 1 euro symbolique.

©AFP

Son programme ne doit être officiellement dévoilé que jeudi, mais Charles Beigbeder a d’ores et déjà soufflé que s’il venait à être élu, il demanderait une somme symbolique.  Celui qui s’est récemment présenté en tête d’une liste dissidente de la candidate UMP à la mairie de Paris, NKM, a en effet confié au Parisien qu’en cas de victoire, il comptait demander "un euro symbolique comme unique revenu".

"La politique ne doit pas un métier mais une vocation"Fort de cette décision, son porte-parole Thomas Rebaud a souligné que "conseiller de Paris est l’un des postes les mieux payés" et que c’est notamment pour cette raison que "les élus parisiens se battent pour garder leurs postes (…) Ce n’est plus une question de vocation, mais d’ambition et de revenus", rapporte Le Parisien.  Loin de nier le fait que Charles Beigbeder gagne confortablement sa vie, celui-ci a poursuivi en expliquant que c’est également "la situation de beaucoup d’élus" mais que pour autant, "la politique ne doit pas être un métier mais une vocation".

Publicité
Charles Beigbeder a récemment été exclu de l’UMP sur proposition de Jean-François Copé. Le président du parti d’opposition lui a notamment reproché de faire concurrence à Nathalie Kosciusko-Morizet dans la course à la mairie de Paris.

Vidéo : Charles Beigbeder présente une liste dissidente à Paris

Publicité