Un moment gênant a eu lieu mardi pendant le voyage de François Hollande en Amérique latine. Pensant à tort que le président Hollande venait de faire une blague, le secrétaire d’Etat aux Sports a ri aux éclats, tout seul devant une assemblée hilare. Retour sur ce qui s’est passé. 

C’est ce que l’on appelle un grand moment de solitude. Repéré par l’équipe du "Petit Journal" de Canal+, celui-ci a eu lieu mardi alors que le président de la République et sa délégation se trouvaient à Lima, au Pérou. Alors qu’il était notamment accompagné de Thierry Braillard, le secrétaire d’Etat aux Sports et de son homologué péruvien, Ollanta Humala, et visitait une exposition du photographe Raymond Depardon, François Hollande s’est encore une fois laissé allé à faire quelques sorties humoristiques. Coutumier du fait, celui que l’on surnomme même "Monsieur petites blagues" a ainsi commenté les photographies en lâchant par exemple "11e pizza gratuite" devant une image de pizzeria ou encore "je ne sais pas qui l'a acheté" devant la photo d'un immeuble. Autant de petits traits d’humour qui n’ont pas manqué de faire rire l'assemblée alors réunie.

A lire aussi – Météo, panne d’avion… Les petits malheurs de Hollande pendant sa tournée

Publicité
"Et c’est ce qu’on esssaie de conserver"Et puis, devant la photo d’une ancienne station-service, le chef de l’Etat a évoqué les petits commerces indépendants qui disparaissent peu à peu du paysage français. Ce à quoi Raymond Deaprdon a répliqué : "Il y en a encore comme ça en France où il n’y a pas de marque. Pas de Total, ni Shell". Et François Hollande de répondre à son tour : "Et c’est ce qu’on essaye de conserver". Une réponse tout à fait sérieuse mais qui a pourtant bien fait rire Thierry Braillard. A l’écoute des propos du président, le ministre a en effet éclaté de rire, tout seul. Un moment d’autant plus gênant que François Hollande s’est interrompu quelques instants pour l’interroger du regard, avant de reprendre sa très sérieuse explication sur la nécessité de préserver ces petits commerces indépendants (voir la vidéo ci-dessus).

 

Publicité