La secrétaire générale de l’UMP, Michèle Tabarot, serait actuellement menacée par une enquête espagnole visant son frère et portant sur une escroquerie immobilière.

Une affaire de famille qui pourrait bien toucher celle de l’UMP. Alors que d’après les informations de Mediapart,  Claude Roch Tabarot, le frère de la numéro 2 du parti d’opposition, a été mis en examen en Espagne pour une escroquerie immobilière, cette dernière pourrait elle aussi être impliquée dans cette affaire. D’après le site, des investigations pourraient en effet prochainement être étendues à l’Hexagone et notamment à la famille du suspect. Michèle Tabarot pourrait ainsi se retrouver visée par une enquête portant sur une malversation estimée à 72 millions d’euros.

Des appartements jamais construitsEt si la secrétaire générale de l'UMP n’a, pour le moment, pas de quoi s’inquiéter, les choses sont quelque peu différentes pour son frère. La justice espagnole reproche en effet à Claude Roch Tabarot d’avoir vendu des appartements sur plans qui n’ont jamais été construits et sur des terrains ne lui appartenaient pas. Les enquêteurs seraient ainsi remontés jusqu’à sa sœur par le biais de son proche conseiller. Et pour cause, celui-ci serait actionnaire de la holding de Claude Roch Tabarot au cœur de l’affaire. Des retraits en espèces de 13,5 millions d’euros et des virements suspects vers la France, le Maroc et les Etats-Unis effectués par ce dernier intrigueraient également les policiers de l’autre côté des Pyrénées.

Publicité
Outre, la numéro 2 de l’UMP, un autre frère du suspect, Philippe, pourrait également être menacé par cette enquête. Secrétaire national de l’UMP, conseiller général des Alpes-Maritimes, il  vise la mairie de Cannes aux prochaines élections municipales de 2014. Le parti de Jean-François Copé aurait donc beaucoup à perdre en termes d’image si lui et sa sœur venaient à être impliqués dans cette affaire.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité