Michèle Alliot-Marie, l’ancienne ministre et son compagnon Patrick Ollier sont ensemble depuis plus de 25 ans. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple.

1/ Ils ont caché leur histoire pendant plus de dix ans

Michèle Alliot-Marie et Patrick Ollier sont ensemble depuis 29 ans. Tous les deux se sont mis en couple quatre ans après que Michèle Alliot-Marie a divorcé de Michel Alliot, de 22 ans son aîné. "Nous avons caché notre histoire pendant plus de dix ans", a confié l’ancienne ministre de la Défense à Gala en 2009. Au cours de cet entretien, elle avait également évoqué l’absence d’enfants. "Les circonstances ont fait que je n’ai pas eu d’enfants, c’est comme cela. Mais la famille est quelque chose de très important pour moi. J’essaie, sans mélanger les choses, de remplacer la maman de mes neveux (sa sœur est décédée en 2004 d’une sclérose en plaques, ndlr)", expliquait-elle.  Mais si ensemble, Michèle Alliot-Marie et Patrick Ollier n’ont pas d’enfants, ce dernier en a cependant eu un avec son ex-épouse, Dominique Figuière.

2/ Ils ont rêvé du même poste

Dans un indiscret publié il y a trois ans par leNouvel Observateur, Patrick Ollier revenait sur le fait que lui et sa compagne sont tous les deux très engagés politiquement. Une situation qui a parfois donné lieu à des scènes cocasses. "Chérie, j'ai quelque chose d'important à te dire", a lancé Patrick Ollier un soir de 1999, à la veille d'une élection interne au RPR pour y désigner le président. "J'ai aussi quelque chose d'important à te dire", lui a répondu MAM. Galant, son conjoint lui a alors laissé la parole. Là, Michèle Alliot-Marie lui a annoncé sa candidature à la présidence du RPR. Or, Patrick Ollier souhaitait lui annoncer la même chose. Une situation dont ce dernier préfère rire même s’il a finalement laissé la place à celle qui partage sa vie. 

3/ Comment elle est entrée en politique

Michèle Alliot-Marie a fait ses premiers pas en politique à l’âge de 32 ans. "Alors que je préparais ma deuxième thèse, mon père m’a appelée et m’a dit que son équipe se déchirait sur le choix de son suppléant. Seul mon nom faisait consensus. Il m’a donné une demi-heure pour me décider", a raconté l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy à Gala, avant d’ajouter : "C’était un défi, il n’y avait pas de femme en poli¬tique au Pays basque à l’époque. J’ai accepté".

4/ Leurs vacances polémiques en Tunisie

Fin janvier 2011, le Canard Enchaînérévélait que Michèle Alliot-Marie, son compagnon et ses parents avaient passé les fêtes de fin d’années en Tunisie et ce, alors même que les manifestations qui ont ensuite débouché sur la Révolution tunisienne avaient déjà éclaté. L’hebdomadaire avait par la suite publié d’autres numéros dévoilant les détails de ce voyage. Ce qui n’avaient pas manqué de déclenché une vive polémique. A tel point que le 27 février, celle qui était alors en charge du ministère des Affaires étrangères avait remis sa démission au président. Dans ce courrier, Michèle Alliot-Marie assurait "n’avoir commis aucun manquement".  

5/ Le secret de la longévité politique de MAM

Publicité
Agée de 70 ans, Michèle Alliot-Marie n’a pas à rougir de sa carrière politique, au contraire. Députée, secrétaire d’Etat et quatre fois ministre, elle tiendrait sa force de sa capacité à ne pas "pleurnicher", analyse son compagnon. Dans Hommes de, le livre de Bérengère Bonté consacré aux compagnons de l’ombre des femmes politiques, Patrick Ollier a en effet confié : "Les femmes doivent accepter la dureté. Si les femmes veulent affronter le milieu politique, elles ne peuvent pas demander que les règles changent. Elles le veulent, elles l’affrontent. Voilà pourquoi Michèle n’a jamais eu de problème. Elle se défend comme un mec  elle ne pleurniche pas". 

Thématiques élections: 

  • DELINQUANCE
  • ECOLOGIE
  • EDUCATION
  • EMPLOI-ENTREPRISES
  • ENDETTEMENT
  • EUROPE
  • IMMIGRATION
  • IMPOTS
  • INTERNATIONAL
  • LAICITE
  • SANTE
  • TERRORISME

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité