La mise en examen de Martine Aubry dans une affaire d'amiante vient d'être annulée pour la deuxième fois par la Cour d'appel de Paris Ce qui ne satisfait pas les victimes.

© Philippe J / Wikimédia Commons

La Cour d'appel de Paris a décidé pour la deuxième fois d'annuler la mise en examen de Martine Aubry, aux côtés de 8 autres personnes,, dans l'affaire d'exposition à l'amiante de salariés d'une usine dans le Calvados.

 

En effet, 300 salariés sont victimes de maladies professionnelles, et la justice s'est interrogée sur l'influence du Comité Permanent de l'Amiante sur les pouvoirs publics à l'époque des faits, alors que l'Amiante est maintenant interdite depuis 1997.

 

Un retard de transposition de directive européenneMartine Aubry était membre du cabinet du ministère du Travail entre 1984 et 1987, et on lui reproche d'avoir traîné avant de transposer une directive européenne concernant l'amiante votée en 1983. En 2013, la Cour d'appel avait déjà annulé la mise en examen de Martine Aubry mais la Cour de Cassation en avait finalement décidé autrement.

 

Publicité
Cette deuxième déconvenue ne plait donc pas aux partie civiles qui la juge "dramatique". Martine Aubry a exprimé son "soulagement" mais pense tout de même aux victimes. Elle a déclaré à la mairie de Lille : "c'est bien sûr un soulagement même si je n'ai jamais douté de la décision finale de la justice. Cela a été extrêmement douloureux pour moi et pour mes proches et pour beaucou pd'autres".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité