Selon "Paris-Match", la benjamine de l'Assemblée (pour quelques temps encore) songerait à enlever de son patronyme le nom "Le Pen". 

Après avoir quitté ses mandats électoraux, elle se prépare à quitter un bout de son patronyme. En effet, selon Paris-MatchMarion Maréchal-Le Pen songerait à enlever "Le Pen" de son nom afin de mieux réussir sa reconversion dans le secteur privé.

Son père validerait son changement de nom

L'étoile montante du FN, qui a décidé il y a quelques jours de faire une pause indéterminée dans sa carrière politique, doit normalement intégrer l'entreprise de son père adoptif, Samuel Maréchal, basée en Côte d'Ivoire. Son père adoptif valide par ailleurs le choix fait par de sa fille d'appor­ter dès main­te­nant une modi­fi­ca­tion à son nom de famille. "L'avan­tage de commen­cer jeune, c'est qu'on a du temps devant soi. On peut choi­sir de desser­rer l'étau", commente-t-il. 

Toutefois, rien n'est acté quant à son futur. "A en croire sa garde rapprochée, Marion Maréchal-Le Pen ne travaillera pas avec son père, comme le bruit en a couru. Elle aurait reçu de nombreuses propositions entre lesquelles elle hésite encore', précise Paris-Match.

Un départ de la vie politique pour sa fille et changer d'air

Publicité
Pour rappel, le 9 mai dernier, Marion Maréchal-Le Pen avait publiée une lettre où elle annonçait son départ de la vie politique. "J’ai beaucoup manqué à ma petite fille dans ses premières années si précieuses. Elle m’a aussi terriblement manquée. Il est essentiel que je puisse lui consacrer plus de temps", avait-elle mis en avant. Elle évoquait aussi des motivations professionnelles. "Je n’ai jamais renoncé à l’idée de m’extirper un jour ou l’autre du monde politique pour une expérience dans la vie civile. J’aime le monde de l’entreprise, je n’ai jamais cessé de le défendre durant mon mandat et j’aspire aujourd’hui à y travailler", écrivait-elle, ajoutant : "Je pense que l’époque des politiciens déconnectés du réel avec des décennies de mandat électif derrière eux est révolue".

Vidéo sur le même thème : Marion Maréchal ne voudrait plus s'appeler Le Pen 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité