Le magazine a été condamné mercredi pour atteinte à la vie privée après avoir révélé l’identité du père biologique de la députée du Vaucluse.

Le 7 novembre 2013, l’Express annonçait sur son site la véritable identité du père biologique de Marion Maréchal-Le-Pen, au grand dam de cette dernière et de sa mère, Yann Le Pen.

Pour cette révélation, l’hebdomadaire a été condamné mercredi à verser 10 000 euros de dommages et intérêts, ainsi que 3 000 euros pour frais de justice, à la nièce de Marine Le Pen. Celle-ci réclamait au préalable 50 000 euros de dommages et intérêts.

Dans son jugement, le tribunal de grande instance de Paris a estimé que "la révélation de l'existence et de l'identité d'un père biologique" représente "en soi une atteinte particulièrement grave à l'intimité des personnes concernées".

A lire aussi - Marion Maréchal-Le Pen, une enfant de la politique

Concernant l’identité du père biologique de Marion Maréchal-Le Pen, l’Express avait dévoilé qu’il s’agissait de Roger Auque, journaliste et ancien diplomate, mort d’un cancer le 8 septembre 2014. A l’époque, l’hebdomadaire s’était appuyé sur des révélations issues d’un livre de la journaliste Christine Clerc. Dans celui-ci, la mère de la députée du Vaucluse indiquait que le père biologique de sa fille n’était pas Samuel Maréchal mais un journaliste.

Contribution à un débat d’intérêt général ?

Publicité
L’Express avait alors décidé de dévoiler son nom en arguant d’une contribution à un débat d’intérêt général. Mais dans son jugement de mercredi, le tribunal de grande instance de Paris a estimé que la révélation du père biologique de Marion Maréchal-Le Pen "fût-il lui-même relativement connu et d'un bord politique différent de la demanderesse, ne présente (...) aucun intérêt, que ce soit pour appréhender l'origine et la nature de l'engagement politique de la demanderesse ou les valeurs qu'elle défend, sauf à considérer que ses analyses et son action seraient guidées au moins pour partie par la personnalité même de son père biologique, ce qui n'est nullement démontré".

Vidéo sur le même thème : Marion Maréchal-Le Pen : son ascension fulgurante !