Marine Le Pen va devoir limiter ses déplacements durant quelques temps. La présidente du Front national s’est en effet fracturé le sacrum en tombant dans sa piscine. « Rien de dramatique » a-t-elle toutefois rassuré.

Marine Le Pen devait se rendre à Limoges pour un meeting samedi dernier, c’est finalement son père qui l’a remplacée. La présidente du Front national s’est en effet blessée et doit limiter ses déplacements. « Marine n'a pas pu venir car elle a été victime d'un accident assez grave qui l'empêche de se déplacer. Elle est tombée dans sa piscine vide et s'est fait une fracture de la colonne vertébrale » a expliqué Jean-Marie Le Pen. « Pas de panique ! Fracture du sacrum le week-end dernier, ce sera long, c'est douloureux, mais rien de dramatique ! » a de son côté twitté Marine Le Pen se voulant rassurante.

« Un ange gardien redoutablement efficace »Selon France 3 qui a recueilli les confidences de Marine Le Pen, l’accident est survenu durant le week-end de l’Ascension. Elle aurait glissée dans sa piscine alors quelle jardinait dans sa maison de campagne située à côté de Perpignan. Invitée de l’émission C Politique, Marine Le Pen s’est félicitée d’avoir « un ange gardien redoutablement efficace ». « Mon père a eu très peur pour moi, mais ce n'est rien de dramatique » a-t-elle réaffirmé, « ce n'est pas très agréable mais je suis présente, c'est le plus important ».

Publicité
Mélenchon : Marine Le Pen « se casse le cul dans sa piscine »Un incident qui a visiblement fait sourire Jean-Luc Mélenchon. « … En attendant je me casse le cul pour les ouvriers pendant qu’elle se casse le cul dans sa piscine » a-t-il posté sur son compte Twitter. Un trait d’humour qui a été plus ou moins bien accueilli, certains se demandant si le leader du Front de gauche en était réellement l’auteur. Son compte sur le réseau social serait en effet tenu et alimenté chaque jour par une « petite main » visiblement inspirée. « JLM ne twitte pas en personne » précise-t-on sur le réseau social. Reste que le côté provoc’ de la chose colle au personnage.