Invitée ce matin sur Radio Classique, Marine Le Pen a indiqué avoir dressé une liste de potentiels ministres en cas de dissolution puis de victoire du FN aux legilstatives.

Alors que l’exécutif rejette avec force l’hypothèse d’une dissolution, Marine Le Pen se tient prête. La présidente du Front National, en cas d’une éventuelle dissolution de l’Assemblée nationale suivie d’une encore plus éventuelle victoire du Front National aux élections législatives qui en découleront, pourra compter sur une équipe gouvernementale.

C’est en tout cas ce qu’elle a dit ce mardi matin sur les ondes de Radio Classique interrogée par Guillaume Durand comme ceci a été relevé par nos confrères du Lab. À l’évocation du journaliste de la composition d’un "shadow cabinet" sur lequel elle pourrait compter si elle était menée au pouvoir, la présidente du Front National a répondu : "Bien entendu Monsieur Durand. Il y a des gens autour de moi".

>> Lire aussi : Livre de Valérie Trierweiler : Jean-Marie Le Pen s’est fait piéger par un faux passage

Et l’eurodéputée frontiste de rajouter : "Ce que je peux vous dire c'est qu'entre Monsieur Sulzer, Madame Melin, le professeur Lebreton... Entre Monsieur Chauprade... Il y a énormément de gens au FN qui sont prêts à prendre leurs responsabilités, qui ont des compétences qui sont reconnues dans leur milieu". Parmi ces potentiels "ministres", certains ont publiquement affiché des divergences avec la ligne politique du parti d'extrême droite.

>> Lire aussi :  5 choses que vous ne savez probablement pas sur le clan Le Pen

Comme l’indique Le Lab, Aymeric Chauperade a récemment pris des positions qui ont suscité de vifs débats au sein du Front National. Positions qui, au passage, contrarient les efforts de diabolisation consentis par Marine Le Pen.

Publicité
En effet, cet eurodéputé a par exemple préconisé d’"éliminer les 1.000 jihadistes disposant de la nationalité française partis combattre en Syrie et en Irak" et a également défendu une thèse conspirationniste liée aux attentats du 11 septembre 2001 dans un texte consacré à la "question islamique". En outre, il s’était heurté à Marine Le Pen en appelant à une intervention française dans le Kurdistan irakien pour venir en aide aux Chrétiens d’Irak alors que le FN est officiellement conter le principe d’ingérence...

Mais qu'importe, la présidente du FN se dit prête à gouverner et avait même envisagé le scénario d'une cohabitation avec François Hollande le 2 septembre dans les colonnes duMonde.

En imagesPhotos : ces personnalités qui soutiennent plus ou moins haut et fort le FN

L'avocat Gilbert Collard

Le Front National a actuellement la cote auprès des Français, et même des personnalités. Connues depuis longtemps ou récemment révélées, ces affinités sont parfois affichées et revendiquées par ces dernières. Si pour le moment Gilbert Collard se "contente" d’adhérer au Rassemblement bleu Marine, Jean-Marie Le Pen aurait bon espoir de le voir un jour ...

Le cinéaste Jean-Luc Godard

 Dans une interview accordée au Monde mercredi, le cinéaste Jean-Luc Godard a clairement évoqué que son cœur penche pour le parti de Marine Le Pen. "J'espérais que le Front national arriverait en tête. Je trouve que Hollande devrait nommer Marine Le Pen Premier ministre", a-t-il ainsi déclaré. Une position que l’artiste n’a cependant pas traduit ...

L’acteur Alain Delon

Alors que le FN ne fait pas l'unanimité, Alain Delon est un fervent soutien du parti frontiste. L'acteur n’hésite pas à s’écharper avec son fils, lequel ne partage pas les mêmes idées que lui.

L’humoriste Jean Roucas

Alors qu’il critiquait ardemment Jean-Marie Le Pen via ses marionnettes, il a finalement décidé de rejoindre le parti de son ancienne cible. "Je voterai Marine Le Pen en 2017", a-t-il affirmé lors de la dernière université d'été du FN.

L’ancienne actrice Brigitte Bardot

En 2012, Brigitte Bardot a confié au Parisien que son vote irait à Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. La présidente du Front National est selon une "femme admirable" qui "a dédiabolisé" le FN, et même "la seule" à s'être "occupée de dénoncer le scandale de la viande halal".

Jean-François Belmondo

Le neveu de l’acteur Jean-Paul Belmondo s’est récemment présenté comme candidat du Front National aux prochaines élections municipales de Paris.

L’humoriste Dieudonné

Souvent décrié pour ses sketchs antisémites, Dieudonné a choisi Jean-Marie Le Pen pour être le parrain de sa troisième fille en 2008. "J'ai de l'estime pour Dieudonné. Nous nous sommes rapprochés car nous avons des points communs", avait alors commenté l’ancien président du Front National.

Autres diaporamas

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité