Selon les informations du Parisien, la présidente du Front National aurait décidé de quitter le domaine de Montretout (Hauts-de-Seine) où elle vit avec son père depuis les années 1970. Leurs relations se seraient-elles détériorées au point que Marien Le Pen ait envie de prendre le large ?

Elle quitte le navire. Marine Le Pen serait sur le point de déménager pour aller s’installer avec ses enfants dans un "appartement plus grand et plus fonctionnel". La présidente du Front National vit depuis la fin des années 1970 au domaine de Montretout à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine. Son père y avait installé sa femme et ses trois filles après avoir hérité d’Hubert Lambert de Saint-Julien, richissime héritier des ciments Lambert. En grandissant, Marine Le Pen a quitté la demeure principale au profit d’une dépendance du parc. Les anciennes écuries avaient ainsi été transformées en appartement et la présidente du FN s’y était installée avec ses enfants. Ils y auraient vécu plusieurs années, jusqu’à ce que Marine Le Pen ait récemment envie de changement. "Elle cherchait une autre adresse depuis déjà quelque temps. L’appartement qu’elle occupait à l’étage de ces anciennes écuries n’est pas très grand et assez sombre", aurait expliqué l’un de ses proches au quotidien. "Au moins, ses détracteurs ne pourront plus l’appeler la châtelaine de Montretout", a confié un autre proche.

A lire aussi – Cinq choses que vous ignorez probablement sur le clan Le Pen

Des relations toujours tendues entre père et fille ? Mais si des envies d’espace et de clarté ont été mises en avant par l’entourage de la présidente du FN pour justifier son déménagement, les récents heurts qu’elle a eus avec son père pourraient également entrer en ligne de compte. On se souvient notamment de leur différend concernant le retrait du blog de Jean-Marie Le Pen du site officiel du FN. S’en était suivi un règlement de comptes par médias interposés.

A lire aussi – Les regrets de Jean-Marie Le Pen à propos de ses filles

Publicité
Elle veut couper "le cordon" ou encore "tuer le père", avait estimé le président d’honneur du parti dans une lettre ouverte. Celui-ci s’en également pris à la manière dont sa fille gère le FN, l'accusant de le conduire "à sa perte". Ce à quoi Marine Le Pen avait répondu : "c’est malgré les polémiques et non grâce à elles que le FN avance". En effet, Jean-Marie Le Pen s’illustre souvent par ses sorties choc, à l’instar de la "fournée" de Patrick Bruel. Ce qui déplaît fortement à sa fille, laquelle s’est lancée dans une véritable opération de dédiabolisation de leur parti et voit dans ces propos des "fautes politiques".

A lire aussi – Jean-Marie Le Pen, le boulet du FN ?

Vidéo sur le même thème : politique Première: Propos de Jean-Marie le Pen: La fille a-t-elle tué le père ? - 09/06