La présidente du Front National a récemment quitté le domaine familial de Montretout pour s’installer dans une maison à la Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines.

Les raisons de son déménagement

Marine Le Pen songeait à déménager depuis quelques temps déjà mais de récents évènements auraient précipité son départ. Selon les informations de L’Express, la présidente du Front National aurait pris la décision de quitter la propriété familiale de Montretout (Hauts-de-Seine) et l’appartement qu’elle occupait à l’étage des anciennes écuries, après que l’un des dobermans de son père a mortellement attaqué une de ses chattes bengalaises.

A lire aussi - Marine Le Pen quitte le domicile familial après un incident avec les dobermanns de son père

Un domaine résidentiel

Aussi, Marine Le Pen n’aurait pas hésité à changer de département. Restant cependant toujours dans l’Ouest parisien, elle aurait ainsi quitté les Hauts-de-Seine pour les Yvelines, direction la Celle-Saint-Cloud. La présidente du FN aurait choisi de poser ses valises dans un charmant pied-à-terre au cœur d’un vaste domaine résidentiel appelé la Châtaigneraie.

Les représentants des propriétaires "un peu agacés"

Mais l’arrivée de Marine Le Pen ne serait pas forcément très bien vue par l’association syndicale de la Chataigneraie, croit savoir Le Parisien. Les représentants des 600 propriétaires de la résidence seraient même "un peu agacés par cette nouvelle" qu’ils considèrent "comme un non-évènement". Ceux-ci craindraient notamment un éventuel "tapage", précise le journal.

D’autres personnalités avant elle

Publicité
Marine Le Pen n’est pas la première personne "connue" à décider de s’installer à la Châtaigneraie. Avant elle, le footballeur Claude Makelele s’y serait installé. L’actuel entraîneur de Bastia y aurait même eu une très grosse dispute avec son épouse il y a quatre ans, au point que pompiers et policiers s’étaient déplacés, rapporte Le Parisien. Selon Metronews, Bruno Megret, le "meilleur ennem" de Jean-Marie Le Pen qui ne tarit pas non plus de critiques à l’égard de Marine Le Pen y vivrait toujours. La prochaine fête des voisins pourrait être animée.

Vidéo sur le même thème - Marine Le Pen : mon objectif est d'arriver au pouvoir