A moins d’un an de la prochaine élection présidentielle, Marine Le Pen mise non seulement sur son programme mais aussi sur son image. En quelques mois, elle aurait déjà perdu plusieurs kilos. Découvrez son petit secret. 

En janvier dernier, lors de ses vœux aux Français, Marine Le Pen avait annoncé qu’elle se ferait plus discrète dans les mois à venir. Une "absence" des médias dont la présidente du Front National voulait se servir pour aller à la rencontre de tous les Français, y compris dans les campagnes éloignées. Mardi soir sur le JT TF1, la leader frontiste a en quelque sort faire son grand retour médiatique. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a également profité de ces six mois pour fondre.

"A en croire son entourage", Marine Le Pen aurait perdu "11 kg", écrit Le Parisien. Un nouveau look qui ne serait bien évidemment pas étranger à la prochaine course à l’Elysée et que la présidente du FN serait parvenue à obtenir grâce à un régime drastique. "Stop au grignotage et aux petits plaisirs culinaires", elle "s’est mise aux boissons minceur et à la graine de lin" pour ses vertus anti-âge, rapporte de son côté Closer. "Elle fait attention. Elle a suivi un régime comme la plupart d’entre nous, a par ailleurs expliqué un de ses soutiens au journal. Nous sommes tous sortis des régionales avec des kilos en trop".

A lire aussi – Faut-il être svelte pour être président de la République ?

"L’image compte aujourd’hui presque plus que le message"Interrogé par Planet.fr l’hiver dernier, la politologue Delia Dumitrescu expliquait que "plusieurs études indiquent que l’image d’un candidat jeune et beau influe dans le succès électoral". "Miser sur le physique est un atout non-négligeable. L’image compte aujourd’hui presque plus que le message", estimait quant à lui, Florian Silnicki, communicant et fondateur de LaFrenchCom’.

A lire aussi – EN IMAGES Ces politiques qui se mettent au régime

Publicité
Un point qui n’a pas échappé à la plupart des autres candidats déclarés ou non pour 2017. Ainsi, François Hollande a lui aussi entrepris de perdre quelques kilos. Le président socialiste qui avait perdu 17 kg pour la présidentielle de 2012 a récemment décidé de se fixer un objectif quotidien de pas à effectuer. Nicolas Sarkozy, lui, "s’interdit l’alcool et les desserts alors qu’il est gourmand et il fait du sport", a assuré un de ses lieutenants au Parisien.

EN VIDEO – 2017 : les politiques au régime !

Publicité