Auteure de "La garçonnière de la République", Emilie Lanez perce les mystères du lieu le plus caché des bâtiments nationaux : La Lanterne. Véritable "citadelle interdite", cette résidence a abrité les caprices et les secrets des grands de la Ve République. 

©AFP

Plusieurs mariages y ont été fêtés

 

Le 2 février 2008, Nicolas Sarkozy épousait Carla Bruni à Paris. Les jeunes mariés prenaient ensuite la route direction La Lanterne à quelques kilomètres de la capitale. Là, dans cet endroit préservé des regards indiscrets, le couple a fêté ses noces en compagnie d’une cinquantaine d’invités prévenus à la dernière minute. "La veille, Carla et Nicolas ont passé des coups de fils et rédigé des textos. ‘Venez dîner demain à La Lanterne, il y aura une surprise’", écrit Emilie Lanez qui rapporte également que la résidence abritait une noce pour la troisième fois.

Publicité
En 1954, "la propriété est louée par David Bruce, ambassadeur des Etats-Unis qui (…) l’ouvre ainsi à Philippe de Rothschild et Pauline Potter, qui, le matin du 8 avril, se sont jurés fidélité à la mairie d’Auffargis", rapporte l’auteure. Près de vingt ans plus tard, une autre noce y était fêtée : celle du de Jean-Jacques Chaban-Delma, le deuxième fils de l’ex-Premier ministre et de Diane de Oliveira Cezar.
Publicité