Face à Fabrice Lhomme et Gérard Davet, François Hollande s’est laissé aller à faire quelques confidences sur sa relation avec Julie Gayet. Une première depuis l’éclatement de l’affaire en janvier 2014. 

C’est sans doute l’un des sujets que François Hollande aime le moins aborder : sa vie privée. Mais force est de constater que Fabrice Lhomme et Gérard Davet ont eu raison de ses réticences. Dans leur livre qui sort ce mercredi en librairie, les deux journalistes ont en effet compilé les rares moments où le chef de l’Etat a accepté de s’épancher sur ce sujet. Au fil des 633 pages, et grâce aux extraits dévoilés par Gala, on apprend ainsi qu’il ne cherche pas (ou plus ?) à nier la relation qu’on lui prête depuis plus de deux ans avec Julie Gayet. "Julie essaye d’avoir sa vie ce qui n’est pas facile", confie le locataire de l’Elysée. Et alors que plusieurs rumeurs circulent selon lesquelles l’actrice profiterait de son histoire avec lui pour servir ses intérêts et ceux de ses proches, le président les écarte en racontant : "Je lui dit souvent : ‘Je ne sais pas ce que j’ai grillé dans cette histoire, mais toi, tu y as perdu’".

A lire aussi - Julie Gayet : un changement d'attitude qui fait jaser ! 

"Il n’y aura pas d’officialisation"Quant aux prémices de leur histoire d’amour, François Hollande précise que tout a commencé début 2013. Pour autant, et bien qu’il était à l’époque en couple avec Valérie Trierweiler, le chef de l’Etat refuse de parler de coup de foudre : "non, je ne dirais pas ça, parce que je… Non, je en dirais pas ça". "C’est une belle femme (…) Une fille bien (…), admirable par la totale discrétion dont elle a fait preuve dans cette histoire", glisse-t-il également à propos de la comédienne.

Publicité
Mais si le président de la République a accepté de se livrer sur sa relation avec Julie Gayet, il a en revanche prévenu qu’il n’avait pas l’intention de l’officialiser, et encore moins de se marier. "Il n’y aura pas d’officialisation. Y compris pour le second quinquennat, il n’y a pas de raison", déclare-t-il même s'il reconnaît que Julie Gayet "souffre de cette situation" car "elle est demandeuse de le faire. Ca brûle". 

Vidéo sur le même thème : Julie Gayet parle de François Hollande

Publicité