Christiane Taubira a une fois encore marqué les débats sur le mariage pour tous qui ont actuellement lieu à l’Assemblée. La garde des Sceaux s’en est pris jeudi à David Douillet en reprenant des passages de son livre. Les détails de cet énième clash.

Elle a voulu l’envoyer au tapis. Alors que des députés UMP ont accusé le gouvernement de "saccager la vie d’enfants à des fins électorialistes", la garde des Sceaux a choisi de répliquer en citant des passages de L’Ame du conquérant, le livre écrit par David Douillet (voir la vidéo ci-dessous). "Oui, je suis misogyne, mais tous les hommes le sont sauf les tapettes. Pour moi, une femme qui se bat au judo ou dans une autre discipline, ce n’est pas valorisant", a ainsi lu la membre du gouvernement dans l’hémicycle avant de lancer à l’attention de l’ancien champion de judo : "Cela devrait vous inciter à plus de nuance et de modestie !". 

Publicité
"Une énorme faiblesse"Prenant la défense de David Douillet, Christian Jacob, le chef de file des députés UMP a estimé que Christiane Taubira se comportait de "manière scandaleuse". Dénonçant une "provocation" dont le seul but de "donner lecture de ragots qui sont dans la presse", il a même prévenu que la séance à l’Assemblée n’allait "pas bien se dérouler tant que la garde des Sceaux reste sur ses positions". Et alors que les députés commençaient à s’échauffer et le ton des voix à monter dans les rangs, la séance a été suspendue. A sa reprise, le judoka a pris la parole pour répondre à "l’attaque personnelle" qui l’a visé. Selon lui, cette intervention de Christiane Taubira n’était autre que le signe d’une "énorme faiblesse".  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité