Alors que les débats sur le mariage pour tous s'éternisent à l'Assemblée nationale, certains députés trouvent d'autres moyens pour passer le temps... Un député socialiste a même été photographié en pleine partie de Scrabble avec son voisin. Tous les détails.

Cela fait maintenant plus d'une semaine que les députés étudient le projet de loi sur le mariage pour tous à l'Assemblée nationale. Les débats sur les milliers d'amendements durent des heures et semblent ennuyer certains députés.

Certains cherchent donc d'autres occupations en plein hémicycle. Dans le nuit de dimanche à lundi, le député socialiste de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud a été pris en photo en pleine partie de Scrabble. Une photo qui a fait le tour du web très rapidement.

"Il faut arriver à s'occuper le cerveau"LeLab d'Europe1 a pu joindre le député qui a expliqué son acte par "un moyen de s'occuper pendant les obsessions et l'obstruction de la droite". Il précise que "quand on en est à étudier plus de 500 amendements dont des centaines rigoureusement identiques, il faut arriver à s'occuper le derveau".

Il raconte donc que "mon copain Jérôme [Guedj, député PS de l'Essonne, à sa droite sur la photo] m'a sorti un 'branleur' en 8 lettres, mais j'ai répondu par un "layette". J'étais en train de gagner de 102 points quand la connexion a rompu. Arriver à faire ça à 3 heures du matin, ça prouve que les cellules grises marchent encore".

"Ce député décide du sort des enfants de France"Cette photo a à l'origine été prise par une agence, puis a été déformée par l'opposition pour être postée sur Twitter. Le député UMP Marc Le Fur avait publiée la fausse photo sur son compte Twitter dans la journée de mardi en expliquant qu'il s'agissait de Guillaume Bachelay, député de Seine-Maritime, avec ce court texte : "Les députés PS qui sont "de permanence" dans l'hémicycle permettent à la majorité d'être... majoritaire !"


 

Publicité
 La photo trafiquée présentait donc le député en train de jouer au Scrabble, accompagné du texte suivant : "Mariage gay, adoption, PMA, GPA, ce député décide du sort des enfants de France". Marc Le Fur s'est ensuite excusé et a reconnu qu'il ne s'agissait pas de Guillaume Bachelay.

En zoomant sur la première photo, on aperçoit clairement le mot "branleur"...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité