Trois députés UMP ont été sanctionnés par le Bureau de l’Assemblée Nationale, ce mercredi, pour l’incident de jeudi dernier  en plein débat sur le mariage pour tous. Les députés en étaient presque venus aux mains.

Dans un communiqué publié ce mercredi, le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone a annoncé des sanctions pour trois députés UMP, en réponse à l’altercation qui s’est déroulée jeudi soir dernier dans l’hémicycle. Yves Albarello, Marc le Fur et Daniel Fasquelle ont ainsi eu un "rappel à l’ordre et une inscription au procès verbal". Ils devront donc se passer du quart de leurs indemnités parlementaires ce mois-ci, soit 1400€. C'est la sanction la plus légère, puisque les indemnités peuvent être divisées par deux.

Une sanction unanime

Alors que la sanction a été votée à l’unanimité, le bureau de l’Assemblée Nationale composé de 22 membres de tous les bords politiques, se veut très certainement intraitable sur le sujet : pas de débordements dans les symboles du débat démocratique. L’instance du Parlement a, par ailleurs, adressé une lettre à Alain Vidalies, le ministre chargé des Relations avec le Parlement pour demander "aux membres du gouvernement de faire également preuve de retenue dans l'hémicycle".

Tandis que Marc Le Fur argumentait depuis la tribune de l’UMP, plusieurs députés UMP se sont emportés contre un membre du cabinet ministériel de Christiane Taubira qui aurait, semble-t-il, fait une mimique ironique en référence aux dires du député UMP. La situation a ensuite dérapé car les députés de l’UMP se sont rapidement dirigés rapidement vers les bancs du gouvernement. Claude Bartolone a alors décidé de suspendre la séance et les caméras. Mais des photos démontrent que des coups ont été échangés.

Une altercation symbole des clivages autour du mariage pour tous

Cet affrontement, au sein de l'une des instances démocratiques, illustre le clivage qui s’exerce entre les deux partis à propos de la loi du mariage pour tous adoptée mardi après-midi à l’Assemblée. L’adoption a d’ailleurs provoqué un nouvel incident puisque, les députés de l’opposition, après avoir fait savoir leur désapprobation, ont dû sortir sur ordre de Claude Bartolone. Enervé, ce dernier leur a alors lancé : "Sortez-moi ces excités".La tension qui règne autour du texte autorisant l’union des personnes du même sexe à l’Assemblée est également visible à l’extérieur du Parlement. Frigide Barjot a, quant à elle, été prise à partie et insultée aux abords du Palais Bourbon une fois le texte adopté.

Publicité
De nouvelles manifestations sont prévues par les opposants au mariage pour tous, notamment le 26 Mai prochain. Pour le moment, le projet de loi Taubira est examiné par le Conseil constitutionnel avant d’être promulgué.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité