Militante féministe et cofondatrice de "Ni putes ni soumises", Loubna Méliane, 38 ans, a rejoint l'équipe de campagne de l'ancien Premier ministre pour devenir sa porte-parole.

En 2012, quand Manuel Valls s'installait au ministère de l'Intérieur, une certaine Loubna Méliane rejoignait, elle, le mouvement féministe Femen. Autant dire que tout les opposait. Pourtant, quatre ans et demi plus tard, cette dernière a rejoint les rangs de celui qui est devenu entre-temps Premier ministre, afin de devenir rien de moins que sa porte-parole (cf. organigramme ci-joint).

Elle est intervenue sur BFMtv mardi dernier au nom de son candidat pour la primaire de la gauche. Elle a notamment déclaré à propos de Manuel Valls : "Je le trouve en forme, droit dans ses bottes, animé par le désir de permettre à la gauche d'arriver au second tour de la présidentielle."

©

Pourtant, sa voix posée et son style classique tranche avec la femme qu'elle était il y a quatre ans à peine. Car Loubna Méliane, ancienne de SOS Racisme, a en effet intégré dès les premières heures le mouvement féministe Femen. Elle a participé à de nombreuses manifestations du mouvement avant de claquer la porte. "Il n'y a pas de ligne politique débattue collectivement, les ordres viennent d'Ukraine", dira-t-elle au Monde.

©

Publicité
En 2012, elle est devenue l'assistante parlementaire de Malek Boutih (PS). Puis en 2015, elle s'est présentée aux élections régionales et est devenue conseillère régionale d'Ile-de-France à l'issue de ces élections. L'année suivante, elle a donc rejoint l'équipe de campagne de Manuel Valls en devenant l'une de ses huit porte-parole. 

Vidéo sur le même thème : Les Femen miment une gâterie à Bruxelles 

mots-clés : Manuel valls, Femen
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité