Le Premier ministre a mis en garde dimanche les Français contre "une menace terroriste majeure" en utilisant pour la première fois le mot de "civilisation".

Le Premier ministre, Manuel Valls, était l’invité dimanche de l’émission "Le Grand Rendez-vous", d’Europe 1, Le Monde et I-télé.

Revenant sur les attentats meurtriers de vendredi en Isère, en Tunisie et au Koweït, le Premier ministre a mis en garde les Français contre "une menace terroriste majeure", s’inscrivant dans "la durée".

"Ce n’est pas une guerre entre l’Occident et l’islam"

"Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce que c’est au fond une guerre de civilisation. C’est notre société, notre civilisation, nos valeurs que nous défendons.", a-t-il fait entendre. Toutefois, Manuel Valls a pris le soin de dire que ce n’était pas "une guerre entre l’Occident et l’islam."

A lire aussi - Grande-Bretagne : selon The Sun, un attentat aurait été évité de justesse à Londres

Cette "bataille se situe aussi, et c’est très important de le dire, au sein de l’islam. Entre d’un côté un islam aux valeurs humanistes, universelles, et de l’autre un islamisme obscurantiste et totalitaire qui veut imposer sa vision à la société.", a affirmé le Premier ministre.

Plusieurs réactions à droite et à gauche

Les mots de Manuel Valls ont fait réagir la classe politique à commencer par la droite qui se réjouit que le chef du gouvernement parle comme Sarkozy après les attentats de janvier. "Après avoir insulté pendant des années Nicolas Sarkozy qui le disait, Valls reconnaît enfin que nous sommes dans une guerre de civilisation.", a lancé le porte-parole des Républicains, Sébastien Huyghe.

Publicité
Dans le camp de Manuel Valls, on est plutôt sceptique quant à l’emploi de ce vocabulaire. Ainsi de Julien Dray qui a "un doute" sur l’intérêt d’utiliser cette expression "parce que je ne crois parce que la civilisation arabo-musulmane (soit) une menace par rapport à la civilisation judéo-chrétienne."

Vidéo sur le même thème : Manuel Valls : en 2017, "l'islam sera un enjeu électoral"