Selon les informations du Parisien, les membres du gouvernement auraient reçu pour consignes de ne pas faire de remous au sein du PS d’ici la tenue de son congrès en juin prochain.

Prière de ne pas commenter ni débattre de l’action du gouvernement, sous peine d’être sévèrement sanctionné. Voici en résumé la consigne et l’avertissement récemment donnés par Manuel Valls à ses ministres, rapporte Le Parisien. A quelques mois du Congrès du Parti socialiste qui se tiendra en juin à Poitiers, le chef du gouvernement souhaite éviter les vagues au sein de la majorité. Après deux remaniements et malgré la création du groupe des frondeurs, l’exécutif souhaite afficher l’image d’une majorité unie. Aussi, l’ensemble des ministres a été appelé à ne pas se mêler aux débats internes, notamment ceux nés au sein de l’aile gauche de la majorité. L’objectif : éviter d’éventuels couacs avant cet évènement censé préparer le terrain avant la présidentielle de 2017. 

A lire aussi - Ségolène Royal provoque un couac au sein du gouvernement de Manuel Valls

Aucun dérapage ne sera donc toléré. "Tout le monde a bien compris qu’en n’obéissant pas, c’était la porte….", a d’ailleurs confié au journal l’un des participants de ce séminaire gouvernemental.  Et il semblerait que le message soit bien passé. Aucun des membres du gouvernement n’a signé de contributions. Ces textes préparatoires du Congrès servent à afficher les différentes sensibilités de la majorité et donnent donc souvent lieu à des critiques de la politique gouvernementale.

"Cette fausse cohérence est mortelle"

Publicité
Mais ces consignes quelque peu sévères ne font toutefois pas l’unanimité au sein de la majorité. "Comme si on ne pouvait pas avoir des approches différentes tout en restant loyal", a ainsi raillé un secrétaire d’Etat dans les colonnes du Parisien. Selon lui, cette "fausse cohérence est mortelle". "On a autre chose à faire que d'aller jouer dans le bac à sable socialiste avec des cinglés", a de son côté approuvé un membre du gouvernement.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :