Dans un livre à paraître, le chef de l'Etat déclare que s'il ne se représentait pas, son Premier ministre serait "le plus légitime" pour l'élection présidentielle.

Dans un livre à paraître le 24 mars prochain aux éditions Plon, dont Le Monde a publié mercredi les bonnes feuilles, le président de la République a évoqué sa possible non candidature pour la prochaine élection présidentielle.

A lire aussi Manuel Valls : pourquoi quitter Matignon avant 2017 l'arrangerait

Dans un passage de ce livre, Le Pari, écrit par les journalistes Charlotte Chaffanjon et Bastien Bonnefous, on peut lire cette déclaration de François Hollande : "Manuel Valls pourrait être parfaitement candidat si je ne le suis pas. Il serait d'ailleurs même le plus légitime."

"Mais il ne serait pas forcément le mieux adapté à la situation"

Publicité
Toutefois, le chef de l’Etat nuance aussitôt ce blanc-seing donné au chef du gouvernement : "Mais il ne serait pas forcément le mieux adapté à la situation, parce qu'on pourrait dire: 'Alors pourquoi si François Hollande n'y va pas, ce serait son Premier ministre ?'"

Sur BFMtv/RMC mardi, le Premier ministre a réaffirmé sa loyauté au président de la République en déclarant qu’il était "bien évidemment" le "candidat légitime" pour 2017.

Vidéo sur le même thème : Fusion PS-LR : "Manuel Valls pense à l'après 2017"

Publicité