Un groupe de quelques dizaines de manifestants a accueilli le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avec des sifflets et des "quenelles" lors de sa descente du train à Rennes (Ille-et-Vilaine).

© AFP

A son arrivée à la gare de Rennes (Ille-et-Vilaine) ce jeudi matin, Manuel Valls, protégé par une centaine de policiers, a vécu un accueil mouvementé. Un groupe d'une cinquantaine de manifestants, qui attendait le ministre de l'Intérieur à sa descente du train, l'a copieusement sifflé et hué. "Démission!", pouvait-on entendre. Certains ont même esquissé des "quenelles", ce geste inventé par Dieudonné qui fait actuellement polémique en France.

"L'infâme loi Taubira"

Cependant selon le Figaro, le comité d'accueil réservé à Manuel Valls n'aurait aucun lien avec la circulaire initiée par la place Beauvau visant à interdire les représentations de l'humoriste. Ces manisfestants seraient en effet des militants anti-mariage pour tous. "En 2014, #ONLR (on ne lache rien) pour abolir l'infâme loi Taubira. Manuel Valls a été accueilli sous une pluie de quenelles", a d'ailleurs publié sur Twitter "La Jeunesse de Dieu", un compte du réseau social affilié à la mouvance des anti-mariage gay. 

Publicité
Le ministre de l'Intérieur est pour deux jours en Bretagne suite aux intempéries qui ont touché le Finistère ces derniers jours. Il devrait tenir une conférence de presse en fin d'après-midi à Morlaix, précise le Monde.

Vidéo : Manuel Valls accueilli par des "quenelles" à Rennes

Publicité