Bernard Cazeneuve a condamné les violences qui ont éclaté ce dimanche à Paris et Sarcelles lors de rassemblements pro-Palestine interdits. Xavier Bertrand (UMP), lui, s'est dit "prêt à soutenir le gouvernement" et a appelé, ce lundi, les "républicains" à "réagir".

Invité de Philippe Corbé au micro de RTL ce lundi matin, Xavier Bertrand est revenu sur les affrontements du week-end qui ont éclaté au nord de Paris. "Je suis prêt à soutenir le gouvernement s'il est présent et efficace", a-t-il déclaré.

A lire aussi : Manifestions pro-Gaza : les images des scènes de guerre à Sarcelles

Dimanche 20 juillet, des manifestations pro-Palestine ont dégénéré à Sarcelles (Val-d'Oise) et à Paris. Alors que ces rassemblements avaient été interdits, la France ne souhaitant pas prendre position dans le conflit, les rues ont tout de même été envahies. En effet, en plus des jets de projectiles constatés sur les forces de l'ordre, des véhicules et du mobilier urbain incendiés, une épicerie casher a été retrouvée complètement calcinée. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazneuve, a condamnés des "actes antisémites graves et intolérables".

A lire aussi : Bobigny : une adjointe au maire menacée de mort ?

Dans l'expectative de François Hollande"Nous devons tous, républicains, réagir et savoir être solidaires parce que ceux qui font ça défient la France, défient la République", a déclaré sur RTL l'édile de Saint-Quentin (Aisne) avant d'afficher son soutien inattendu au gourvernement. "Je me reconnais dans les propos tenus par Manuel Valls, d'une extrême fermeté, sur ce nouvel antisémitisme, sur cette façon dont nous devons surveiller, sur les réseaux sociaux, la façon dont ces groupuscules qui s'en prennent à la France s'organisent pour agir", s'est même fendu l'ancien secrétaire général de l'UMP. L'élu de l'Aisne a en effet demandé qu'il n'y ait pas d'attente "pour procéder à des interpellations" mais aussi "que les auteurs de ces actes soient poursuivis, recherchés, qu'ils soient arrêtés et qu'ensuite, ce soit le ministère de la Justice qui fasse passer des consignes de la plus extrême fermeté".

Publicité
Xavier Bertrand a enfin appellé à l'union républicaine et espère ardemment une intervention de François Hollande. "J'attends qu'il s'exprime, qu'il soit clair, ferme et qu'il montre que la République ne se laissera pas faire", a-t-il par ailleurs confié lors de son interview.

Vidéo sur le même thème : Manifestations pro-palestiniennes : de nouveaux incidents à Sarcelles