La publication d'une publicité de la "Manif pour tous" sur une page entière du quotidien Le Monde a provoqué l'indignation des partisans du mariage pour tous. Au premier rang des mécontents se trouve Pierre Bergé, le propriétaire du journal.

Adressé aux sénateurs, le publi-communiqué de la Manif pour tous exhorte les parlementaires à rejeter le texte :" Mesdames, Messieurs les Sénateurs, le texte du "mariage pour tous" et l'issue de la crise morale, sociale et politique sont entre vos mains. Nous comptons sur votre sagesse démocratique et le rejet du texte pour aider le Président de la République à retirer le projet de loi Taubira."Par ailleurs le texte dénonce la "filiation-fiction" et la "fabrication d'êtres humains" et annonce un nouveau défilé en mai.

La colère et les menaces du patron du MondeCette publication a choqué de nombreux lecteurs du journal, y compris son patron Pierre Bergé qui a exprimé sa colère sur Twitter. D'après lui, cet encart ne correspond pas à la ligne éditoriale du Monde : " Profondément scandalisé que le journal Le Mondeait publié une publicité pour la Manif' pour tous. Contraire aux valeurs de ce journal. J'ai demandé des explications à Louis Dreyfus. A suivre."

Plus loin, Pierre Bergé se fait même plus menaçant et semble annoncer que des têtes vont tomber: "Cette pub dans Le Monde est tout simplement une honte, et ceux qui l’ont acceptée ne sont pas dignes de travailler dans ce journal. A suivre."

Pierre Bergé et la Manif pour tous, une inimitié de longue dateLe patron de presse n'en est pas à sa première passe d'armes avec les amis de Frigide Barjot. Le 17 mars dernier sur le compte twitter de Pierre Bergé était apparu un message disant:

Publicité
" Si une bombe explose le 24 mars sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c'est pas moi qui vais pleurer". Le collectif avait alors porté plainte pour 'incitation à commettre un acte de terrorisme". 

Crédit photo: ©Le Lab Europe 1

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :