Bruno Gollnisch n’en est plus à un dérapage près. L’ancien n° 2 du FN propose de remplacer les militaires français envoyés ces derniers jours au Mali par les Maliens résidant en France.

Bruno Gollnisch a sa solution pour régler le conflit au Mali. Il propose de mobiliser « les jeunes Maliens vivant en France » pour remplacer l’armée française partie en mission sur place. C’est ce que l’ancien n° 2 du FN a déclaré au Parlement européen. Des propos qui ont aussitôt été repris sur Twitter par EurAktiv. Un dérapage de plus à mettre sur le compte du député européen. Contacté par le Huffington Post, Bruno Gollnisch a cependant confirmé.

 « Je confirme. Je dirais que j'ai exactement la même réaction que sur l'Afghanistan. Je pense que le gouvernement afghan aurait pu demander à enrôler ces jeunes gens. Je rappelle, on fusillait les déserteurs. Là, on pourrait constituer des bataillons de jeunes Maliens vivant en France pour prendre part au conflit à la place de l'armée française » a-t-il déclaré au site web.

« Je ne demande pas que l'on fusille les déserteurs, bien entendu. Mais le gouvernement malien, allié de la France dans cette affaire, pourrait très bien décréter la mobilisation d'une tranche d'âge et demander aux conséquences que les jeunes Maliens en France retournent au Mali. Ces pays sont indépendants, je ne suis pas colonialiste. Cette proposition peut choquer mais permettrait à la France d'être en retrait de ce conflit afin que les africains se défendent par eux-mêmes. Pour autant, je ne condamne pas l'intervention de l'armée française, car on ne peut pas se permettre d'avoir au cœur de l'Afrique des Etats sous contrôle de jihadistes » a-t-il ajouté.

Publicité
Engagée dans le conflit au Mali après l’appel à l’aide de Dioncounda Traoré, le président malien par intérim, la France a pour l’instant envoyé 750 soldats pour tenter de neutraliser les groupes armés islamistes qui sévissent sur le territoire. 2 500 hommes devraient à terme être déployés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :