Selon les dires de deux élus UMP, David Alphand et Laurence Dreyfuss, il faudrait 25 minutes aux employés de la mairie de Paris pour allumer leur ordinateur. Une perte de temps et d’énergie.

Paris, qui souhaite devenir une capitale numérique à portée internationale aurait un souci avec son système informatique. En effet, selon deux élus UMP, David Alphand et Laurence Dreyfuss, le temps de démarrage d’un ordinateur à la mairie de Paris se situe entre 10 et 25 minutes. Tous deux ont déposé un vœu au Conseil de Paris pour demander à l'exécutif "de se mettre enfin sous tension pour rentabiliser les 220 millions d’euros investis (en 6 ans) dans l’informatique et d'allumer vite son ordinateur pour mettre un terme à cette inadmissible déperdition d’énergie, de temps et d’argent".

Un petit calculPour avancer ces chiffres, les élus se sont livrés à un drôle de petit calcul. Sachant que la mairie de Paris dispose de 30 000 postes informatiques, en admettant que le temps de démarrage moyen d’un ordinateur est de 10 minutes, l’administration perd alors 60 millions de minutes par an. "L’équivalent du temps de travail d’environ 700 fonctionnaires" rapporte David Alphand. Il se murmure même qu’une note se service écrite par un des élus du groupe communiste ou du groupe des Verts passerait, avec pour message "d’aller boire un café pendant le temps de démarrage."

Publicité
Pas si long que ça !Alors que les élus PS et Verts disent que David Alphand et Laurence Dreyfuss ont agi de la sorte par "manque de publicité", d’autres comme l’élu PS, Pierre Schapirale, confirme l’information à demi-mot : "c'est moins de 25 minutes, mais c'est vrai que c'est long quand même." Contactée, l’adjointe du maire chargée du personnel, Maïté Errecart, ne confirme rien. Elle a simplement fait savoir qu’une réunion concernant l’informatique et les dépenses qui concerne ce milieu aurait lieu très bientôt.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité