Julien Aubert, le député UMP du Vaucluse, a finalement été sanctionné pour avoir appelé à plusieurs reprises "madame le président", une présidente de séance. 

Le député UMP Julien Aubert a finalement été sanctionné. Il est passé devant la plus haute instance collégiale de l’Assemblée qui a finalement décidé de retirer un quart de l’indemnité parlementaire au député du Vaucluse, rapporte l’AFP.

Convoqué devant le bureau

Le bureau, constitué des vice-présidents, des questeurs et des secrétaires de l’Assemblée représentant l’ensemble des groupes politiques, s’est réuni mercredi autour du président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, pour statuer sur le sort du député.

Julien Aubert avait obstinément appelé "madame le président" la députée PS Sandrine Mazetier, une présidente de séance lors des débats sur le projet de loi sur la transition énergétique au début du mois d’octobre. Le député avait alors fait l'objet d'un rappel à l'ordre avec une inscription au procès verbal de la séance pour avoir été à l'encontre du réglement de l'Assemblée.

Un quart d'indemnité en moins

Il a été décidé de maintenir la sanction à 11 voix contre 6, les députés UMP s’y étant opposés. Le vauclusien s’est vu retirer un quart de son indemnité parlementaire pour un mois, soit 1378 euros de dotation en moins. La sentence n’a pas plu au principal intéressé qui a fait savoir par voie de communiqué qu’il comptait bien "déposer un recours en contentieux contre cette décision". Laquelle est selon lui, un "déni de droit".

Publicité
Lors de l’incident, l’homme avait justifié ses propos en expliquant suivre tout simplement les règles de l’Académie française. L'institution s’était alors exprimée quelques jours plus tard sur le sujet. Elle avait notamment rappelé que son dictionnaire accueillait plusieurs noms féminisés de métiers et de fonctions, en soulignant toutefois l’importance de l’orthographe et la nécessité d’un usage imposé. L'Académie française a dans ce sens, soutenu la décision du bureau de l'Assemblée nationale.

Publicité
Publicité