Le président de la République s'est plusieurs fois avancé sur des résultats aux élections... Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas très bon analyste politique.

"Hamon, il est quoi ? pas grand-chose"

En matière de prédiction, François Hollande est loin d'être un devin, ni un bon analyste politique. En témoigne son avis sur l'avenir politique de Benoît Hamon. Dans le fameux livre Un président ne devrait pas dire ça, il livrait cette confession aux journalistes du Monde : "Mais aujourd'hui, Hamon, il abandonne le PS, il est quoi ? Pas grand-chose."

Publicité
Mais voilà, dimanche soir, Benoît Hamon - qui n'a pas quitté le PS - est arrivé en tête du premier tour de la primaire de la gauche avec 36 %, devançant Manuel Valls de 5 points. Le président s'est donc trompé sur la capacité de son ancien ministre de l'Education nationale à attirer les foules. Mais ce n'est pas sa seule prédiction qui tombe à l'eau...
Publicité