Le ministre de l’Economie et le directeur de Valeurs Actuelles entretiendraient une amitié depuis plusieurs années, selon une récente enquête du Monde.

Après ses récents propos polémiques sur les fonctionnaires et sur les 35 heures, Emmanuel Macron risque encore de faire des mécontents au sein du Parti socialiste. D’après une enquête publiée par Le Monde jeudi, le ministre de l’Economie entretiendrait des liens privilégiés avec Yves de Kerdrel, le directeur du magazine, classé très à droite, Valeurs actuelles. Selon le quotidien, les deux hommes seraient même "amis" et échangeraient régulièrement des SMS.

En 2013, Yves de Kerdrel avait déjà affirmé être "proche" d’Emmanuel Macron mais celui-ci n'était pas encore ministre. Comme le rappelle Le Lab d’Europe 1, il avait également écrit une tribune dans les colonnes du Figaro en 2014 dans laquelle il appelait à ce que cesse le "Macron-bashing".

Quand Valeurs actuelles était renommée Valeurs poubelles

Publicité
Cette révélation, si elle est avérée, risque donc de relancer la grogne des frondeurs autour de la légitimité du ministre à sièger au sein d'un gouvernement de gauche. Les socialistes se sont d'ailleurs souvent opposés à la ligne éditoriale du magazine. L’ancien porte-parole du PS, David Assouline, avait même renommé le magazine "Valeurs Poubelles" après la publication d’une couverture titrée "Roms, l’overdose" en 2013. Un communiqué officiel avait même été diffusé suite à cette Une par le PS. Le parti dénonçait alors les "valeurs nauséabondes" et "antirépublicaines" véhiculées par le magazine.

En vidéo sur le même thème - Emmanuel Macron sommé de s'expliquer par la CGT après ses propos sur les fonctionnaires 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité