Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme entreprise par le gouvernement, Michel Sapin a annoncé l'encadrement des paiements en espèces. Ils seront bientôt limités à 1000 euros. 

La lutte contre le terrorisme s'organise sur tous les fronts. En témoigne l'interview de Michel Sapin parue ce mercredi dans Le Parisien. Dans celle-ci, le ministre des Finances explique qu'il a l'intention de contrôler les achats des Français et plus particulièrement les transactions en liquide. Pour ce faire, le plafond autorisé lors des achats en espèce sera réduit à 1000 euros. En effet, ce type de paiement facilite le recyclage de l'argent sale

A lire aussi - Manuel Valls : son plan pour lutter contre le terrorisme

Un plafond abaissé de 3000 à 1000 euros

Si les Français peuvent encore régler leurs achats en espèces jusqu'à 3000 euros, Michel Sapin prévoit de réduire drastiquement ce plafond. En effet, celui-ci passera à 1000 euros pour les consommateurs français. De leurs côtés, les touristes étrangers verront aussi leur montant maximum revu à la baisse, passant de 15 000 à 10 000 euros. "Le paiement en liquide permet, en effet, de recycler de l'argent aux origines douteuses", écrit Le Parisien. La mesure prendra effet "dès le 1er septembre 2015", précise Michel Sapin. En 2013, le gouvernement avait déjà fait ce genre de tentative, mais la mesure n'avait jamais été adoptée.

Des mesures pour lutter contre le blanchiment d'argent

Publicité
La baisse du plafond des paiements en espèces n'est qu'une partie des mesures annoncées par le ministre des Finances. Ce dernier a évoqué la surveillance systématique des "gros retraits", comme l'explique le quotidien. En effet, à partir du 1er janvier 2016, les banques devront "systématiquement signaler à Tracfin (le service du ministère de l’Économie chargé de la lutte contre le blanchiment de capitaux) tout dépôt ou retrait d'espèces supérieur à 10 000 euros par mois". Par ailleurs, Michel Sapin a également annoncé de meilleurs contrôles d'identité, notamment dans les bureaux de change, où une carte d'identité sera nécessaire pour convertir plus de 1000 euros de devises.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :