1 038 852 : c'est le nombre de signataires, samedi matin à 10 heures, s'opposant à la loi de réforme du travail. Une première pour une pétition en ligne en France.  

Nombreux sont ceux à ne pas vouloir voir cette réforme être appliquée en son état. Une pétition en ligne contre la loi Travail de la ministre Myriam El Khomri a dépassé vendredi soir le million de soutiens. Samedi matin à 10 heures, la pétition avait déjà été signée par 1 038 852 personnes. C'est la première fois en France qu'une pétition en ligne atteint un tel chiffre. 

La pétition, lancée par la féministe Caroline De Haas, rappelle quelques points controversés prévus dans la réforme, qui transforme en profondeur la code du travail. En voici quelques exemples :  

- En cas de licenciement illégal, l’indemnité prud’homale est plafonnée à 15 mois de salaire.- Les 11 heures de repos obligatoire par tranche de 24 heures peuvent être fractionnées.- Une entreprise peut, par accord, baisser les salaires et changer le temps de travail. - Une entreprise peut faire un plan social sans avoir de difficultés économiques...

A lire aussi :35 heures, heures sup’, licenciement… Ce que la loi El Khomri devrait changer pour vous au travail  

Les contestataires entendus ? 

Mais peut-elle avoir un véritable poids dans les choix du gouvernement ? Pas si sûr. "Une pétition en ligne ne rentre pas dans les cases. Elle doit être rédigée sur papier avec les adresses postales des signataires. Par conséquent, la pétition ne vaut rien d'un point de vue légal", explique Caroline De Haas, contactée par RTL.fr. 

Publicité
Face à la mobilisation, le gouvernement a pourtant décidé de reporter l'examen de la loi en conseil des ministres du 9 au 24 mars. Ce qui montre par conséquent que les contestataires, de plus en plus nombreux, commencent à réussir à faire entendre leur mécontentement.  

En vidéo sur le même thème : La pétition contre la loi El Khomri passe la barre symbolique du million de signatures