Depuis le début de l'année, le président tente de calmer la gronde populaire exacerbée par plusieurs lois controversées. En coulisse, il doit en même temps gérer l'égo de Manuel Valls et d'Emmanuel Macron.

© AFP

La loi El Khomri

La contestation contre le projet de loi réformant le Code du travail n'en finit plus de prendre l'ampleur. Une pétition signée par plus d'un million de personnes, des manifestations de syndicats et d'étudiants... Le président de la République est de plus en plus marginalisé dans son propre camp politique, la gauche. A tel point que le chef de l'Etat et le Premier ministre ont pris les choses en main en début de semaine, excluant Myriam El Khomri de la réunion de renégociation du projet de loi. 

Publicité