Une fois quittée la fonction présidentielle, les anciens locataires de l'Élysée ne perdent pas tous leurs avantages. Ceux-ci dépassent même ceux des ex-présidents outre-Atlantique.

Une enquête de Data Match dévoilée lundi révèle le coût faramineux, par an, de chaque ex-président français : 1,361 million d’euros ! Le site exhausse l'importance de cette somme en la comparant au coût moyen des anciens présidents américains, qui n’est "que" de 531 000 euros.

Le député PS René Dosière a été le seul à briser le "tabou" du revenu des présidents français. Il avait déjà révélé que VGE et Jacques Chirac recevaient une "base" de 18 000 à 19 000 euros par mois, sans compter les nombreux avantages en nature, les primes, etc. Avec Nicolas Sarkozy, les trois ex-chefs d’État encore vivants coûteraient environ 6.2 millions d’euros par an au contribuable.

À lire aussi – Ce que coûtent les anciens présidents de la République

Argent et services

Outre ces sommes confortables, les anciens locataires de l’Élysée disposent de nombreux autres avantages. Ils sont logés dans des appartements magnifiques et spacieux, meublés et équipés. Leur loyer est pris en charge dans les "frais de fonctionnement", ajoute Data Match, à hauteur de 294 000 euros pour la France. Ceux-ci incluent aussi les moyens de communication et les frais de télécopieur. Aux États-Unis, ces frais atteignent 406 000 euros.

Publicité
Là où les ex-présidents français sont mieux lotis que les américains, c’est au niveau des "frais de personnel". L'enquête situe son montant à 125 000 euros en Amérique, mais il s'envole à 1 067 000 euros en France. Ce personnel est très diversifié : VGE, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy bénéficient de la protection d’agents de police spécialement détachés pour eux. On leur offre une voiture conduite par plusieurs chauffeurs qui se relaient, les transports en première classe leur sont offerts... Et ils peuvent s'allouer la compagnie de professionnels payés par l'État. VGE, par exemple, possède à son service cinq sous-officiers de l'armée.

Vidéo sur le même thème - Comptes de campagne de Sarkozy: réaction